Les graines germées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les graines germées

Message par Kiwi le Mer 17 Sep 2014 - 10:01



Les graines germées sont des aliments biogéniques, c’est-à-dire générateur de vie. Leurs qualités nutritionnelles sont nombreuses, ce sont de petites bombes de santé, de véritables concentrés de vie. Elles sont riches en vitamines, minéraux, enzymes et surtout en protéines d’excellente qualité, car dotées de tous les acides aminés essentiels : 100 g de blé germé contient 27 % de protéines quand 100 g de viande en contient entre 14 et 22 %. Ces graines renferment des lipides qui s’avèrent être des acides gras insaturés, ceux-là même qui protègent le système cardio-vasculaire.

C’est un moyen simple et peu coûteux pour s’alimenter, les méthodes de culture sont à la portée de tous, voire ludique pour les enfants qui peuvent semer et récolter dans la même semaine. Quoi de plus gratifiant que de créer un jardin bio sur son balcon ?

Les avantages multiples des graines germées

Manger des graines germées est une façon de s’alimenter sainement. Au moment de la germination s’effectue une extraordinaire transformation moléculaire ; tous les nutriments, vitamines, oligoéléments explosent et apportent une quantité cent fois supérieure de macronutriments aux vitamines. Les graines germées ont un apport sur le plan énergétique supérieur et plus riche que le légume et la céréale elle-même. Certaines vitamines, absentes de la graine sèche, peuvent même apparaître, comme par exemple la vitamine C dans le germe de blé. Les graines sèches ont des propriétés nutrionnelles nettement inférieures aux graines germées.
Par ailleurs, la germination rend les graines plus digestes et les nutriments plus facilement assimilables par l’organisme. Elles aident au transit intestinal et facilitent la digestion.

Autres avantages non négligeables par rapport aux techniques de cultures agricoles traditionnelles :
•Aucun problème de terrain, d’insectes et autres mauvaises herbes. Pas de labourage, de fertilisation
•Aucun problème de sécheresse ou intempéries.
•Rapidité de récolte, accessible à tous et demande très peu d’espace.
•Coût très bas dû à la prolifération de la récolte. En effet, une cuillère à thé de luzerne (Alfalfa) produit 250 g de graines germées. Elles offrent une récolte rapide, tous les deux jours, soit plus de 100 récoltes par an.

L’alchimie germinative

Eau + Air + chaleur + lumière indirecte + vitamine. La germination est la première étape du “retour à la vie” d’une graine de légume, de légumineuse ou de céréale.Les graines germées contiennent une réserve de nutriments en dormance capable de donner vie à une plante entière. Le tissu végétal normal contient environ 90 % d’eau tandis que la graine en contient entre 5 et 18 %. Pour sortir de son état de repos, la graine doit être trempée dans l’eau. C’est la phase de prégermination. Ensuite vient la phase de germination. La réaction chimique qui s’opère durant la germination permet aux graines de libérer des inhibiteurs d’enzymes. En effet ces enzymes permettent à l’amidon présent dans la graine de se transformer en sucres simples, de fractionner les protéines en acides aminés et les lipides en acides gras directement assimilables au niveau de l’intestin grêle, ce qui accroît la digestibilité de 50 à 60 % et augmente la valeur nutritive.

Les taux de vitamines augmentent de façon spectaculaire :
Ci-dessous les transformations des vitamines après 5 jours de germination du blé :
La vitamine C augmente de 600 %
La vitamine A augmente de 300 %
La vitamine B1 augmente jusqu’à 20 %
La vitamine B2 augmente de 300 %
La vitamine B3 ou PP augmente de 10 à 25 %
La vitamine B5 augmente de 40 à 50 %
La vitamine B6 augmente de 200 %
Le germe de blé contient aussi des vitamines E, D, B8 et B9, des minéraux (phosphore, calcium, potassium, sodium, chlore, soufre, magnésium, cuivre, manganèse, fer, cobalt, bore, molybdène), des fibres, des protéines,…

Au terme du processus de germination, certaines graines verront apparaître de petites folioles vertes qui vont assurer la fonction nourricière de la plante par le biais de la photosynthèse. C’est pourquoi les jeunes pousses, contrairement au germe, sont riches en chlorophylle et requièrent une exposition prolongée à la lumière. La chlorophylle favorise la digestion et combat de manière naturelle le vieillissement et aide l’organisme à lutter contre les agressions microbiennes

Quels sont les bienfaits des aliments biogéniques sur notre organisme

• Activation de la circulation sanguine.
• Augmentation de l’oxygénation. (Dans un corps acide on ne peut pas absorber l’O2).
• Augmentation du métabolisme.
• Accélération de la régénération cellulaire.
• Augmentation de la résistance biologique du corps. (meilleur système immunitaire).
• Augmentation du potentiel de guérison.
Les aliments biogéniques aident à préserver la destruction des enzymes.
Ils empêchent la détérioration des acides aminés (protéines que le corps digère).
Ils empêchent l’augmentation des globules blancs dans le sang qui est souvent causée par la cuisson des aliments.
Plus on mange cuit, plus on affaiblit le système immunitaire.
Plus on mange vivant plus on développe une immunité.
Les graines à germer

À peu près toutes les graines peuvent être germées à l’exception de celles des plantes qui sont ou qui ont leurs feuilles toxiques, les graines de solanacées (tomates et aubergines) et la rhubarbe. Il est préférable d’utiliser des graines issues de l’agriculture biologique acheter les graines dans un magasin de produits naturels.

•Les légumineuses : alfalfa (ou luzerne), fenugrec, haricot mungo, (appelé aussi soja vert), l’azuki (haricot rouge japonais) lentille, petits pois, pois chiche, trèfle…

•Les céréales : avoine, blé, maïs, millet, orge, (non mondé) sarrasin, seigle, épeautre, kamut, quinoa, riz…

•Les oléagineux : sésame, tournesol, avec les fruits oléagineux : amandes, noisettes, noix, pignon

•Les légumes : brocoli, carotte céleri branche, céleri-rave, épinard, fenouil, oignon, poireau, persil…

•Les ombellifères : cumin, carvi, coriandre, cerfeuil

•Les mucilagineux : cresson, lin, roquette… sans oublier le chanvre.

•Les crucifères : moutarde, radis, navet, différents choux…


Comment faire germer des graines ?

Faire tremper les graines dans le bocal ou le germoir en les recouvrant d’une eau de source de préférence très peu minéralisée. Les laisser tremper de 1 à 5 heures pour les petites graines (lin, cresson, luzerne, sésame) et de 8 à 12 heures (une nuit) pour les autres. La durée du trempage peut varier en fonction des graines Poser sur le bocal le morceau de tulle ou de moustiquaire que vous fixez avec l’élastique. Après le temps de trempage, retourner le bocal pour vider l’eau et ensuite mettre le bocal sous le robinet, laisser couler l’eau tout en secouant le bocal pour assurer le rinçage de toutes les graines. Retourner à nouveau le bocal et posez-le sur un support (genre séchoir à vaisselle). Rincer les graines 1 à 2 fois par jour pendant 30 secondes, selon la température ambiante : 2 fois par exemple en été lorsque la température est supérieure à 22 °C. Toujours bien retourner le bocal car il ne doit pas rester d’eau dans le récipient, les graines doivent simplement rester humide. Placer les germoirs à l’abri des rayons directs du soleil. Les laver une dernière fois avant de les consommer.

Matériel

Vous pouvez utiliser au choix :
• un coussin de ouate placé dans une coupelle. Il suffit d’étaler les graines sur la ouate humide, d’humidifier ou de vaporiser les graines. À utiliser uniquement si l’on fait germer des graines mucilagineuses comme le cresson, le lin et la moutarde car ces graines après trempage produisent une substance visqueuse qui réduit le bon écoulement de l’eau à travers la ouate.
•un bocal en verre fermé par de la gaze, de la toile moustiquaire ou par son couvercle en plastique dans lequel on aura percé des trous pour l’aération.

•une simple casserole (pour les lentilles).
• des germoirs à se procurer dans le commerce, en céramique, terre, plastique à étage avec des perforations sur chaque plateau pourvu d’un récupérateur d’eau dans le bas.
• un germoir bocal avec son socle.
• les coupelles en céramiques et grille en acier inoxydable.
•l’arbre germoir évidé en son centre (réservoir à eau) permet par sa forme convexe et sa matière cuite, une germination aisée par capillarité nécessaire à la croissance des graines mucilagineuses, comme le cresson, la roquette, le lin et la moutarde.
•une assiette, convient tout à fait pour les céréales, il suffit d’humidifier la graines matin et soir.
•un petit sac en tissu (gaz ou tissu fin ou lin). Pour ceux qui font de la randonnée, où qui affectionnent les océans, c’est l’idéal on crée son propre petit jardin portatif. Pour humidifier il suffit de tremper le sac.

Consommation et conservation

La consommation est possible dès l’apparition du germe (d’un à dix jours selon les graines). Bien rincer avant de les consommer pour éliminer tous les déchets d’enveloppe. Il faut les conserver au réfrigérateur dans un récipient fermé hermétiquement. Il faudra cependant penser à aérer au moins une fois par jour, car certaines graines continuent de germer et ont besoin d’oxygène. En règle générale la conservation est de 48 heures mais il vaut mieux les consommer immédiatement, c’est pourquoi il est préférable de faire germer plusieurs germoirs et de pouvoir profiter de différents niveaux de germination. On peut ainsi disposer quotidiennement de la quantité nécessaire à consommer.

Les graines germées se consomment cru, il ne faut pas les cuires sous peine de perdre toute leur vitamines. En salades, dans vos sandwish, en accompagnement de vos plats, en jus (passées dans un extracteur), il y a le choix!!

Source: http://www.energie-sante.net/as/?p=1
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum