Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Kiwi le Lun 27 Oct 2014 - 12:08



Hyperactivité ( TDAH )
L'alimentation des enfants mise en cause


A cause des dizaines d’additifs alimentaires et des colorants présents dans les aliments, les enfants ont de graves problèmes physiques et émotionnels (par exemple l’ hyperactivité ).

On a supprimé ces colorants alimentaires et ces additifs de l’alimentation des enfants , et regardez l’amélioration spectaculaire en seulement quinze jours!



Les symptômes qui doivent vous alerter d'un TDAH

La tension interne de l’enfant peut s’exprimer soit vers l’extérieur, soit vers l’intérieur. Dans le premier cas, l’enfant sera dans l’opposition, dans le second, il sera en retrait. Mais dans un cas comme dans l’autre, on notera toujours un fond anxieux.
Voici les signes qui doivent retenir votre attention :

•Provocant ou oppositionnel
perd son sang-froid, se dispute fréquemment,
refuse toutes les demandes, défie les règles,
ennuie exprès les autres, blâme les autres,
est délicat ou est facilement ennuyé,
se fâche et montre du ressentiment.

•Inattentif ou soucieux
capacité à se concentrer courte, rêveur ou léthargique,
soucieux, déprimé ou a des assauts de panique,
grognon, humeur misérable,

•Anxieux et inquiet
irritable, inquiet, facilement égaré,
exige de l’attention, facilement ennuyé, bruyant, fait des bruits bêtes,
s’endort difficilement ou se réveille souvent la nuit.

• Troubles cognitifs
Perte de mémoire, mémoire difficile,
compréhension et assimilation pénible.

A ces signes, il peut s’ajouter des symptômes physiques. Normal : ces substances perturbent les cellules et ont donc des répercussions biologiques. On trouvera chez l’enfant, ou dans la famille, certains symptômes révélateur :
des troubles cutanés : éruptions cutanées, eczéma, dermite,
des maux de tête, des migraines, des acouphènes,
des troubles digestifs : estomac sensible, coliques, reflux, aphtes récurrents, diarrhée (chez le bébé), ballonnements, difficultés pour aller aux selles,
des troubles respiratoires : , asthme, toux du soir, otite à répétition, oreille bouchée, grippe chronique, se mouche souvent, etc.
Si un de ces symptômes physiques est présent,  il est plus que probable que votre enfant soit affecté par ce qu’il mange, tout comme les adultes peuvent l’être d’ailleurs !

Voici ce que vous pouvez essayer avant de faire prescrire des médicaments contre l’ hyperactivité à votre enfant :

•Il faut diminuer fortement ou éliminer le sucre de son alimentation (surtout le glucose);
Pour lutter contre l’ hyperactivité , évitez de lui donner de la nourriture industrielle, surtout celle qui contient des colorants, des arômes artificiels, et des conservateurs.

•Faites leur boire de l’eau ou des tisanes sans sucre à la place des boissons gazeuses, des jus de fruit et du lait car ces boissons sont riches en fructose;

•Pour lutter contre l’ hyperactivité, donnez à votre enfant beaucoup d’aliments riches en oméga-3, (huile de colza, poissons gras) et faites attention à ce qu’il ait un bon équilibre oméga-3/oméga-6 ;

•Faites lui manger autant de légumes bios que possible pour augmenter ses apports en nutriments essentiels (vitamines et minéraux) ;

•Réduisez la part de céréales dans son alimentation, surtout de blé. Même le blé entier peut avoir des effets néfastes sur l’équilibre mental et entraîner de l’ hyperactivité , car il est riche en agglutinine de germe de blé (AGB) qui ont une action neurotoxique. Le blé empêche également la production de sérotonine, un neuro-transmetteur qui agit sur l’humeur, et dont l’essentiel de la production a lieu dans vos intestins, pas dans votre cerveau. Éliminez le blé de son alimentation pendant une à deux semaines et voyez s’il y a une amélioration radicale de son comportement.

•Évitez tous les édulcorants artificiels ;

•Pour lutter contre l’ hyperactivité faites faire du sport à votre enfant et d’activités de plein-air  ;

•Faites lui prendre le soleil pour maintenir un taux optimal de vitamine D. Les scientifiques sont actuellement en train de s’apercevoir que la vitamine D joue un rôle dans le cerveau, car ils ont récemment découvert la présence de récepteurs de la vitamine D dans la moelle épinière et le système nerveux central. La vitamine D pourrait contribuer au processus de détoxification du cerveau;

•Aidez-le à analyser et canaliser ses émotions. Des exercices de relaxation sont nécessaires mais vous pouvez contribuer à son calme intérieur en adoptant une attitude positive avec lui.

•Le Dr Smith pense que les parents devraient dire à leurs enfants des choses positives au moins deux fois plus souvent qu’ils ne leur donnent des ordres ou ne leur posent des questions. Si vous élevez la voix plus souvent que vous ne lui parlez de façon bienveillante, cela peut contribuer à entretenir son hyperactivité .

•Limitez son exposition aux métaux et produits chimiques toxiques en remplaçant les produits d’hygiène, les détergents et les nettoyants d’intérieurs par des produits naturels. Des métaux comme l’aluminium, le cadmium, le plomb et le mercure sont courants dans des milliers de produits alimentaires, objets et produits domestiques, et produits industriels. La présence de ces métaux toxiques dans le corps de votre enfant peut interférer avec d’innombrables phénomènes physiologiques, avec bien sûr des conséquences possibles sur son humeur et son comportement.


Pour avoir la liste complète des additifs : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/liste-rouge-additifs-eviter.html

Enquête sur le trouble de l’ hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA) diagnostic et traitement au méthylphénidate chez les médecins canadiens, Santé Canada, 1999. [Consulté le 30 juin 2010]. www.hc-sc.gc.ca
IMS Health Canada cité dans Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité . Institut du développement de l’enfant et de la famille. [Consulté le 30 juin 2010].
www.mrj-utopia.com
http://www.huffingtonpost.com/larry-diller/overuse-of-prescription-drugs_b_950802.html
http://products.mercola.com/gaps-diet/
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2001/01/07/lendon-smith.aspx

Sources :
http://www.santenatureinnovation.com/troubles-de-lattention-hyperactivite/#ixzz3F5pXI0A7″ target= »_blank »>source

pour + d’infos : http://www.santeendanger.net/
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par cosmos le Sam 19 Mar 2016 - 22:16



Je viens de visionner la vidéo : c'est fou , ça ???

Peut-on s'y fier à 100 % ???

Si cela est si simple, pourquoi ne le fait-on pas en France ?

Faudrait essayer.

Non, je ne connais pas d'enfants hyperactifs.
avatar
cosmos

Messages : 11

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Confucius le Dim 20 Mar 2016 - 10:36

@Kiwi a écrit:Qui d'entre vous connait des enfants hyperactifs qui ont pus être soignés avec des méthodes naturelles?
Le tout, associé à un déséquilibre de la flore intestinale.
Une chose est bien certaine. Cette pseudo maladie est un phénomène récent.
avatar
Confucius
Modérateur
Modérateur

Messages : 321

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Kiwi le Dim 20 Mar 2016 - 16:06

Le tout, associé à un déséquilibre de la flore intestinale.

C'est pas tout à fait ça. C'est plutôt que tout se résume à un déséquilibre de la flore intestinale. En mangeant des aliments contenant des produits chimiques, ca nourris les bactéries pathogénes de la flore donc c'est celles ci qui se reproduisent le plus au detriments des bonnes bactéries. En se reproduisant en sur-nombre et en dégradant ces produits nocifs, elles fabriquent des acides qui à eux seuls jouent beaucoup sur l'humeur, rendant tendu, agressif et instable sur le plan emotionnel. Par ailleurs, tous ces produits chimiques présents dans l'intestin (qui est considéré avec raison comme notre deuxieme cerveau vu qu'il contient lui aussi des neurones et qu'il est relié directement au cerveau ) ca détraque le fonctionnement cognitif. C'est ca qui amène des difficultés de concentration, de mémorisation et d'apprentissage.

Alors imagine quand là dessus on donne à ces pauvres gamins de la ritaline ou des anti-depresseurs pour les calmer! On ne fait qu'augmenter la charges de molecules toxique!! Loin de se préoccuper des veritables causes de ce problème, les autorités medicales agravent encore notre cas en se mettant à donner aussi des anti-depresseur à des bébés.. sous pretexte qu'ils sont nerveux ou qu'ils pleurent trop souvent. Or, de récentes etudes mettent à jour la présence d'aluminium dans la grande majorité des laits infantiles qui sont actuellement sur le marché ( laits en poudre) Rien que ca c'est une intoxication significative. Et quant au lait employé, il est evident qu'il n'est pas bio non plus, donc forcément issu de fermes de grandes distributions avec des vaches bourrés d'antibiotiques et de calmants pour pas peter un plomb dans des hangard ou elles ne voient jamais de paturages et ne peuvent pas marcher quelques pas ou même se retourner..

Conclusion: tous le monde est bourré de medoc ou de produits chimiques d'une maniere ou d'une autre! Y compris notre terre qui se retrouve infestée par le rejet des eaux usées, mais aussi dans les rivieres et sur les côtes.. par des centaines de substances chimiques créés par l'homme et qui biensur, ne se degradent pas et tuent la vie à petit feu!!

C'est une véritable horreur l'époque que nous vivons!!
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Kiwi le Dim 20 Mar 2016 - 16:12

Quelques explications sur le plan physiologique


avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Mentol le Dim 20 Mar 2016 - 17:20

Très bonne explication bio chimique  de cause possible de TDH mais bien souvent les raisons sont ailleurs que l alimentation, bien plus souvent par un choc émotionnels ou physique dans la petite enfance.
Et la kinesiologie  obtient  de très bon résultats  sur les TDH ou tout les troubles en dys....parce que c est un fonctionnement cérébrale  qui se met en place et bien sûr à une incidence  bio chimique  et on essaye de corriger  ce déséquilibre bio chimique  par du chimique sans s occuper réellement de la cause, un déséquilibre  cérébral  et un fonctionnement  cérébral  mis en place pour compenser  ce déséquilibre et tout cela crée par des émotions  ou un choc physique (bébé secoué ).
Mieux vaut s attaquer à la cause qu aux effets ,manger différemment  ne fait que masquer  la cause émotionnel.
Les TDH  ne sont qu incidences émotionnel et la fatigue  renforce le TDH.
Il faut réapprendre à voir,écouter, dire  etc etc remettre en équilibre les 3 cerveaux  (reptiles, limbique, cortex ) pour se reapproprier  nos 3 dimensions  physiques avant/arrière, haut/bas,droite/gauche  et donc  par correspondance focalisation, centrage,latéralité.

Il y a pas mal de document  sur la kinesiologie  et les TDH notamment le braingym  très facile à faire pour les apprentissage et trouble  de l apprentissage.
C est une pratique qui fait parti de la kinesiologie  (c est une base)Paul Dennison à créé cette pratique  simple et très efficace même pour ceux qui n ont "pas de soucis " avec leurs 3 cerveaux (mais ça  ça m étonnerait ...parce qu il crée l homeostasie pour la survit  de l etre).

Si vous connaissez  une personne  diagnostiqué  TDH parlait lui de la kinesiologie il pourra travailler sur la focalisation,centrage et la latéralité.

Et une mauvaise alimentation à grave le phénomène de TDH mais ce n est pas la cause nous sommes déjà tous sujet au THD si on en sort pas dès le début on va l assimiler ou l intégrer comme comportement normal et faisant parti de notre personnalité et donc identité
avatar
Mentol

Messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Confucius le Lun 21 Mar 2016 - 20:28

Or, de récentes etudes mettent à jour la présence d'aluminium dans la grande majorité des laits infantiles qui sont actuellement sur le marché ( laits en poudre) Rien que ca c'est une intoxication significative
On croit rêver ! Il sort d'où ce sel d'aluminium ?
avatar
Confucius
Modérateur
Modérateur

Messages : 321

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par NaturAdmin le Lun 21 Mar 2016 - 22:15

Pour répondre à ta question: Les sources ne sont pas encore clairement definies... Emballages, matieres premieres et peut être aussi l'emploi de produits anti-agglomérants qui en contiennent.

Le lait en poudre contaminé:

En septembre 2010, le Dr Chris Exley spécialiste de l'aluminium, de l'université de Keele, en Grande-Bretagne, a publié une étude[1] sur les laits infantiles en poudre. Pendant un an, les 8 poudres de lait - dont des laits certifiés biologiques - les plus consommés en Grande-Bretagne ont été étudiés. Au total, 15 laits infantiles consommés en Grande Bretagne ont été analysés. Les chercheurs ont relevé des concentrations en aluminium comprises entre 0,4 et 0,63 mg/l, soit 2 à 3 fois plus que la limite dans l’eau du robinet !
Dans une autre étude publiée en octobre 2013, Christopher Exley et son équipe ont analysé à 5 reprises, 30 préparations pour nourrissons parmi les plus populaires sur le marché britannique. Résultats : toutes contenaient de l’aluminium. Les teneurs variaient entre 100 et 430 µg/l (microgrammes par litre), soit jusqu’à deux fois supérieur à la valeur réglementaire dans l’eau ! En savoir plus.
D’après Chris Exley, ces concentrations sont bien trop élevées pour la consommation, et notamment pour une population aussi vulnérable que celle des nourrissons.
Récemment, une enquête de 60 millions de consommateurs a montré que cette problématique ne concerne pas uniquement les laits vendus de l’autre côté de la Manche. Les experts ont analysé 38 laits infantiles en poudre, de 1er et 2e âge, et 9 laits liquides de croissance achetés dans les rayons des grandes surfaces françaises. Ils ont détecté de l’aluminium dans plus de la moitié des laits 1er âge, des produits censés couvrir les besoins nutritionnels des bébés jusqu'à six mois. Pire, deux échantillons de laits de 2e âge sur trois contenaient de l'aluminium. En revanche - et c’est une bonne nouvelle - les experts n’ont trouvé aucune trace d'aluminium dans les laits de croissance destinés aux enfants de 1 à 3 ans.
Mais d’où vient l’aluminium contenu dans le lait ? Les origines de cette contamination sont les conditions de stockage et les emballages, principalement fabriqués à partir d’aluminium. Mais la contamination proviendrait également des ingrédients eux-mêmes. Chris Exley soupçonne les industriels d’ajouter de l’aluminium dans les laits en poudre pour éviter la formation de grumeaux. Cette affirmation a bien entendu été niée par les industriels... Dans la mesure du possible, il est fortement conseillé de nourrir votre bébé au lait maternel !

Voir ici l'article entier sur l'aluminium de l'association santé environnement de France:
http://www.asef-asso.fr/problematiques-emergentes/nos-syntheses/1494-l-aluminium-ce-metal-qui-nous-empoisonne-la-synthese-de-l-asef
avatar
NaturAdmin
Administratrice
Administratrice

Messages : 347

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par NaturAdmin le Mar 22 Mar 2016 - 21:32

Voici les additifs à retirer totalement de l'alimentation d'un enfant TDAH si vous voulez qu'il guérisse naturellement.

Ces additifs se présentent en trois catégories:


La plupart de ces additifs sont soit allergisants, soit neurotoxiques, soit les deux. Le E280 (l‘acide propionique) est, par exemple, fortement impliqué dans certaines formes d’autisme.

Video de Feu Corinne Gouget qui s'etait specialisé sur la nocivité des additifs.


Et son livre au format PDF. Vous y trouverez la liste de tous les additifs à rique ainsi que leurs effets sur la santé.

"Les additifs alimentaires, Danger"
https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/30/sante-additifs-alimentaires-c-gouget/sante-additifs-alimentaires-c-gouget.pdf
avatar
NaturAdmin
Administratrice
Administratrice

Messages : 347

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par NaturAdmin le Jeu 24 Mar 2016 - 9:51

Saviez vous que le « père scientifique du TDAH le Dr Leon Eisenberg, a dit dans sa dernière interview avant en 2009.. Que « Le TDAH est un très bon exemple de maladie fictive ». Ce sont textuellement ses mots!

En réalité, 90 % de ces 5,4 millions d’enfants n’ont pas un métabolisme anormal de la dopamine. Le problème est que si le médicament est disponible pour les médecins, ils feront le diagnostic qui correspond ».Grâce aux ventes pharmaceutiques, le Dr Eisenberg, le père scientifique du TDAH cité plus haut, a eu une vie luxueuse grâce à cette « maladie fictive ». Ce médecin a aussi reçu le « Ruane Prize pour la Recherche de la Psychiatrie des Enfants et des Adolescents. Il a été chef de file en pédopsychiatrie durant plus de 40 ans par le biais de son travail dans les essais pharmacologiques, la recherche, l’enseignement et la politique sociale et pour ses théories sur l’autisme et la médecine sociale, » (d’après la revue Psychiatric News.)

La psychologue américaine Lisa Cosgrove et d’autres confrères, révèlent les faits dans une étude « Liens financiers entre les membres du Groupe du DSM-IV (1) et l’Industrie Pharmaceutique ». Ils ont découvert que « sur les 170 membres du groupe, 95 (soit 56 %) avaient un ou plusieurs liens financiers avec des compagnies de l’industrie pharmaceutique. 100 % des membres des groupes sur les ‘troubles de l’humeur’, et la ‘schizophrénie et autres troubles psychotiques’ avaient des liens financiers avec l’industrie pharmaceutique ».(2)

Le Dr Edwards C. Hamlyn, un des membres fondateurs du Royal College of General Practitioners, (Institut Royal des Médecins), a annoncé en 1998 « Le TDAH est une fraude pour justifier le début d’une vie d’addiction aux médicaments chez des enfants ».

>>Sources et références:

(1) DSM : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders
DSM-1 en 1952 (1ère édition): il diagnostique 60 pathologies différentes (une centaine de pages)
DSM-2: 145 pathologies.
DSM-3 en 1980: 292 pathologies (567 pages).
DSM-4 en 1994: 410 pathologies (1002 pages).
DSM-5 en 2013: 450 pathologies.
« Cette nouvelle version du manuel fait l’objet de nombreuses critiques selon lesquelles il présente des classifications arbitraires et sans fondement scientifique et sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques ». http://fr.wikipedia.org/wiki/DSM-5

(2) Lisa Cosgrove, Sheldon Krimsky, Manisha Vijayaraghavanan, Lisa Schneider, « Financial Ties between DSM-IV Panel Members and the Pharmaceutical Industry » Psychotherapy and Psychosomatics 2006;75(3):154-60

Source Confession étonnante du père scientifique du TDAH sur son lit de mort: Organic Health
avatar
NaturAdmin
Administratrice
Administratrice

Messages : 347

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperactivité: l'alimentation des enfants mise en cause

Message par Mentol le Jeu 24 Mar 2016 - 16:54

Cela ne M étonne pas même si actuellement l alimentation amplifie ce phénomène de TDAH.
On parle beaucoup des hyperactifs parce qu on le remarque plus,c est plus gênant et fatiguant au quotidien mais il y a aussi les hypoactifs....travaillent beaucoup du cerveaux ont beaucoup de pensées mais ne font rien parce qu ils sont en hyperactivité cérébrale.
avatar
Mentol

Messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum