Fiche naturo: Surrénales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche naturo: Surrénales

Message par Kiwi le Jeu 30 Oct 2014 - 22:29

SURRÉNALES (ÉPUISEMENT)


Les glandes surrénales sont malgré leur importance souvent oubliées en  médecine naturelle. Elles sont situées au-dessus des reins et secrètent des hormones intervenant dans la gestion du stress et de la sexualité, entre autres et sont formées de deux parties distinctes, la médulla et le cortex.

Les médulla déclenche la production d’adrénaline, l’augmentation du taux de sucre sanguin, de la respiration, du débit cardiaque. Les médullosurrénale sont contrôlées par la moelle épinière, plus soumise aux réactions « instinctives ».

Les corticosurrénales produisent elles des hormones sexuelles, et régulatrices des fonctions immunitaires, métaboliques par notamment la sécrétion de cortisol. Elles sont plutôt contrôlées par le cortex cérébral, l’hypophyse. Le cortisol est un véritable starter de l’activité métabolique, de l’utilisation des protéines et des réserves énergétiques en sucres et graisses.

Les glandes surrénales permettent de faire face aux situations stressantes, réactions de fuite, de protection, d’attaque. Par une production d’énergie accrue, l’organisme peut accroître subitement son métabolisme et réagir aux agressions de son environnement.

- Donc il devient évident que lorsque ces glandes sont affaiblies, leurs secrétions ralenties, l’organisme deviendra plus fragile, moins réactif aux différents stress qu’il peur subir. Une production insuffisante de cortisol à cause de surrénales épuisées ou de maladie d’Addison affaiblira tout l’organisme.

Les glandes hormonales étant liées entre elles, une faiblesse des surrénales pourra entraîner une faiblesse de la thyroïde et réciproquement. L’équilibre hormonal est extrêmement complexe et subtil et la prise fréquente d’hormones de synthèse médicamenteuse pose problème.

- A l’inverse, la production excessive de cortisol pour cause de stress permanent (ou d’une pathologie précise) n’est pas non plus une bonne chose pour l’organisme. Le cortisol en excès diminue l’absorption du calcium, le fonctionnement immunitaire, augmente la prise de poids, la fatigue générale…Le soir la production de cortisol doit diminuer pour permettre l’endormissement ; Hélas nos modes de vie actuelles maintiennent souvent en soirée des situations stressantes qui entretiennent une sécrétion élevée de cortisol.

Les pathologies des surrénales sont difficiles à diagnostiquer. Les symptômes qu’elles engendrent se retrouvent dans de nombreuses autres pathologies : bouffées de chaleur, palpitations, sueurs nocturnes, insomnie, sensibilité aux infections et aux allergies, fatigue chronique, vertiges au lever, envies de sel, de sucre…

Remarques
Une bonne hygiène de vie, une bonne résistance au stress, une bonne gestion des situations stressante seront les garants d’un fonctionnement normal des surrénales. En fait il s’agit avant tout d’équilibrer le fonctionnement des surrénales. Si elles sont trop affaiblies, il faudra les stimuler, si elles sont trop stimulées (par les stress), il faudra les freiner.

TRAITEMENTS NATURELS

Traitements plus ciblés, symptomatiques
• 1. Les surrénales sont très affaiblies
Des pathologies spécifiques des surrénales comme la maladie auto-immune d’Addison peuvent épuiser ces glandes. Un stress permanent sur une longue durée peut également engendrer le même résultat. Il faudra bien sûr analyser la situation qui a provoqué et maintient ce stress ou cette peur. Une aide psychologique, une verbalisation des problèmes est souvent nécessaire.

Les plantes qui stimuleront et rééquilibreront l’activité des surrénales sont à faire en cure de 3 semaines minimum.:

- Le ginseng rouge ou blanc panax C.A. Meyer 6 ans d’âge suffisamment dosé en ginsénosides, les principes actifs de cette merveilleuse racine.

- L’éleuthérocoque, une plante cousine du ginseng, originaire de Sibérie.

- Le gomphrena, une racine d’Amazonie, efficace contre la tension nerveuse intérieure.

- La rodhiola roséa, une plante de l’extrême Nord, efficace pour résister aux stress.

- L’aschwagandha, le ginseng indien, est un bon stimulant hormonal et sexuel.

- La maca, d’Amérique du Sud, aux effets stimulants et adaptogènes.

- Le shisandra, dont les baies pourront stimuler les reins, les fonctions sexuelles, et améliorer l’endurance.

Veiller à sélectionner des plantes ou des extraits de très bonne qualité, ce qui n’est pas évident, au vu de la provenance lointaine de ces plantes.

Toutes ces plantes issues de différentes régions du monde ont en fait des propriétés très similaires. Elles s’adaptent à l’organisme, ( dites: plantes adaptogènes ) c’est-à-dire qu’elles le stimulent si besoin est, ou au contraire ne produisent aucun effet.

Elles stimulent les sécrétions hormonales et donc tout le métabolisme général. C’est pourquoi on les utilise en périodes de fatigue tant physique que nerveuse. Pour mieux résister au stress, pour les sportifs, lutter contre les atteintes de l’âge.

Elles ont évidemment un certain effet aphrodisiaque, par stimulation d’hormones sexuelles.

Elles n’agissent pas instantanément mais progressivement et nécessite donc une cure de 3 semaines minimum. Attention aux complexes qui mélangent à ces plantes d’autres extraits de plantes excitantes (kola, guarana) ou de caféine…Les effets semblent alors rapides mais c’est un effet «caféine» qui n’a rien d’une cure de fond et masque la fatigue.

Au niveau alimentaire, on pensera à contrôler le taux de réserves de fer ou ferritine. Un taux très bas signifie souvent une fatigue chronique et une sous- oxygénation des tissus et des organes. Voir dossier carence en fer. Des réserves de fer suffisantes sont nécessaires pour une bonne vitalité générale.

Le magnésium est également important notamment sur le plan nerveux.Il accroît la résistance au stress et manque souvent dans l’alimentation actuelle.

On n’oubliera pas les acides gras essentiels, oméga-6 oméga-3, que l’on trouvera déjà dans certaines huiles végétales extraites par pression, lin, cameline, chanvre, colza et les poissons des mers froides. Et si nécessaire en compléments alimentaires.

Enfin on pourra stimuler la zone en bas du dos avec des massages aux huiles essentielles. On diluera des huiles essentielles de pin sylvestre (10%), de thym thujanol (5 %) et de girofle (5%) dans une huile végétale de macadamia, de jojoba ou autre.  Masser le bas du dos, les reins trois fois par jour. On peut passer le sèche-cheveux avant pour une meilleure pénétration des huiles.

On veillera à ne pas prendre froid sur cette zone, ralentissant ainsi le métabolisme des surrénales et des reins..

• 2. Les surrénales sont trop actives et sécrètent trop de cortisol
Vous traversez sûrement et depuis longtemps une période de vie très stressante, hyperactive et vous ne prenez pas le temps de récupérer nerveusement. Il est indispensable de vivre plus sereinement, de prendre le temps de s’alimenter correctement, lentement, de respirer, de s’accorder des plages de détente.

Les pilules ne remplacent pas un sommeil insuffisant, une alimentation chaotique. Elles ne feront pas de vous un superman insensible aux méfaits du stress permanent et oxydatif. Ce stress qui  « fait prendre 2 années en une année ! »

Vous risquez un effet inverse, un épuisement des surrénales et une dépression, un burnout… ou l’excès permanent de cortisol causera des dommages irréparables à votre organisme..

L’essentiel dans la vie reste la santé ! Il n’est jamais trop tard pour s’en rendre compte et l’on peut toujours lorsqu’on le veut bien…

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Ginseng rouge ou blanc panax C.A. Meyer 6 ans d’âge
• Eleuthérocoque,
• Gomphrena
• Rodhiola roséa
• La maca

http://www.santeonaturel.com/fiches-conseils.php
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum