Interview de Thierry Casasnovas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview de Thierry Casasnovas

Message par Kiwi le Mer 24 Déc 2014 - 1:53



Kiwi--Bonjour Thierry. Comment se passent tes journées à l'association Régénère?

Thierry -- Les journées à l'association n'ont rien de prédéfini. Je travaille surtout le matin de très bonne heure car je me lève assez tôt. L'association dans la pratique, c'est juste trois salariés. En tant que président de l'association, je suis bénévole (le statut de dirigeant ne permet pas de rémunération). Mais nous avons une dizaine de personnes qui sont des intervenants extérieurs, avec un statut qui leur est propre. Parmi toute l'équipe, il n'y en a qu'une qui habite près de nos locaux, c'est Sophie, mon assistante. Tous les autres sont plus éloignés. De ce fait, on travaille beaucoup par téléphone, par Internet ... chacun avec son poste d'action. Nous avons souvent des gens qui veulent venir "aux bureaux de l'association" comme s'il s'agissait d'un grand consortium alors que c'est quelque chose de très petit qui repose sur un petit nombre de personnes. L'association ne s'est pas développée plus que ça, car je ne fais pas de recrutement en tant que tel. Les bonnes personnes viennent d'elles mêmes en temps voulu.

Kiwi --Arrives-tu à gérer ton succès grandissant et les nombreux messages que tu reçois pour des demandes de conseils personnalisés?

Thierry -- Absolument pas. D'autant que je ne souhaite pas faire de conseils personnalisés, ni me mettre dans la position d'un thérapeute. On fait tout pour m'y mettre mais je refuse systématiquement. Je ne suis pas thérapeute et je ne veux pas l'être. Ce que je souhaite c'est donner à chacun les moyens d'élaborer sa propre compréhension de la physiologie. Nous recevons des flux incessants de questions mais nous les limitons au maximum. D'ailleurs on me reproche assez souvent d'être injoignable. Et plus ça va aller, plus je vais me mettre en retrait ... Car le but n'est pas de bâtir une relation inter-personnelle ou une forme d'adhésion comme le font par exemple les gourous. J'apporte avant tout de l'information. Ensuite les personnes en font ce qu'elles veulent. Je tiens à ce que les rapports envers l'association restent rationnels.

Kiwi -- A ton avis, d'où vient l'engouement actuel pour un retour à une alimentation naturelle et physiologique ?

Thierry--Ca vient du fait que de plus en plus de gens sont malades et n'arrivent pas à se soigner correctement. Il s'agit d'une vraie prise de conscience qui s'est imposée comme une obligation car globalement de nos jours, les êtres humains sont de moins en moins "viables" au niveau fonctionnel.

Kiwi -- Selon toi, qu'est-ce qui change aujourd'hui par rapport à l'époque des tous premiers hygiénistes et quels sont les enjeux ?

Thierry -- Ce qui change, c'est l'état de base dans lequel sont les individus. A l'époque des premiers hygiénistes (il y a environ une centaine d'années), la constitution des humains était plus robuste, notamment leur système nerveux. Maintenant, les nombreux rayonnements électromagnétiques qui nous entourent et nos rythmes de vie délirants, produisent des systèmes nerveux assez faibles. Pour certains, ça donne des personnes qui ont dépassé les capacités naturelles d'homéostasie. C'est pour cela que les belles théories d'hygienistes qui préconisent de laisser le corps se guérir tout seul, pour certains ca peut fonctionner, mais pour d'autres, ce qui fait la différence, c'est la capacité du système nerveux. Donc en rester là, c'est forcément laisser une grande partie de la population sur le bord du chemin et moi je trouve que c'est injuste. Il y a souvent des querelles intestines au sein du mouvement hygiéniste... des purs de purs (que j'appelle moi, des Dinosaures) qui n'évoluent pas et ne veulent rien entendre. Mais au final, dans la pratique on se rend compte qu'il y a des organismes qui sont tellement épuisés que de toute façon, si on ne les aide pas, si on ne les soutient pas, il n'y a rien qui redémarre.

Kiwi --Quelle est ta position face aux critiques virulentes dont tu fais l'objet, sachant que parallèlement tu reccueilles l'adhésion de plus en plus de personnes ?

Thierry -- J'ai délibérément choisi de ne pas rentrer dans la polémique, de ne pas argumenter car la seule justification valable ce sont les bénéfices qu'en retirent les gens. Il ne s'agit pas d'avoir raison sur le plan idéologique. Ce qui m'intéresse moi, c'est que la vie des personnes soit transformée. C'est la plus belle des preuves.. Et cette preuve là finalement, aucune tentative de malversation et de diffamation ne pourra la faire tomber. Si quelqu'un change son mode de vie et ensuite va mieux, on pourra toujours lui dire que mes préconisations sont inadaptées, la personne constarera d'elle même que c'est faux. Mais comme toujours, ce sont de vieilles tentatives de récupération et hélas, il y en a dans tous les sens..
Chaque jour je reçois des tonnes de messages de soutien et d'encouragement. Mais je reçois aussi des tonnes d'insultes et de menaces... Des messages qui s'en prennent à ma personne, à mon physique, à ma famille.. Si j'accordais de l'énergie à la polémique, je passerais mon temps à essayer de sauver mon image plutôt que sauver le message que j'essaye de transmettre. Or, mon image m'importe peu, c'est le message qui prime et qui motive toutes mes actions.

Kiwi -- Depuis 6 ans, tu reçois un nombre considérable de témoignages ; as-tu essayé de faire des statistiques pour évaluer le pourcentage de "régénérations" réussies grace à tes préconisations?

Thierry --Non je n'ai jamais fait de vraies statistiques, mais selon mon observation, elles sont majoritairement positives. Nous avons très peu de retours négatifs. Après, bien sûr, il ne faut pas le voir comme un chemin tout droit et rectiligne. C'est pourquoi j'aime bien le terme "Terra incognita" car on s'aventure dans un domaine dont on n'a pas les clés. Personne ne nous les a données, donc il faut qu'on les élabore nous-mêmes. Cette expérience est faite d'essais, de tâtonnements, d'améliorations, d'ajustements ... Mais dans la grande majorité, le bilan est positif.

Kiwi -- Dans l'absolu, souhaiterais-tu qu'une étude sérieuse soit menée sur des personnes, afin de réunir des données concrètes ?

Thierry -- Ah oui, tout à fait ! Ca m'intéresserait beaucoup qu'une étude soit menée avec, par exemple, une échelle de temps de 5, 10 ou 15 ans pour voir ce qui évolue sur une longue période.

Kiwi -- Suite au succès de tes vidéos, certains attendent que tu écrives un livre qui réunirait les grands axes de ton enseignement. Est-ce que cela fait partie de tes projets?

Thierry -- Ecrire j'en suis incapable. Je n'ai aucun talent d'écrivain. Je suis bien plus doué à l'oral. Par contre j'ai trois personnes qui travaillent pour moi sur un projet d'écriture. Ce n'est pas tout à fait un livre que nous préparons mais plutôt quelque chose qui ressemblerait à des "petits manuels de vie" plus ou moins adaptés à chacun. L'idée a germé cet automne, mais nous avons été pris par d'autres projets en cours.. Donc ça devrait démarrer en janvier 2015, et pour une durée d'un an.

Kiwi --L'association "Régénère" est déjà en plein développement avec l'édition du Journal "La clameur" et l'ouverture du nouveau site Internet. Quelles sont tes priorités pour l'année 2015 ?

Thierry -- Il y aura encore de nombreuses videos à venir car les sujets sont inépuisables. Il y aura aussi d'autres conférences. Mais pour l'année 2015, je souhaiterais donner une dimension plus sociale à notre association. Lancer notamment un grand mouvement de solidarité à l'automne 2015 pour aller porter à manger aux gens qui sont dans la rue. Pas obligatoirement du Cru, mais en tout cas une alimentation plus saine et physiologique que tout ce qui leur est donné. On pourrait mettre en place un système de mutualisation de ressources pour aider les personnes qui sont les plus démunies sur le plan financier. Cette nouvelle dimension de partage est un peu plus politique, mais avant tout citoyenne. Elle permettrait de changer nos comportements en voyant plus loin que ce que nous avons dans notre propre assiette.

Et puis si j'ai encore un peu de temps pour moi, l'été prochain j'aimerais bien me payer un rêve ! C'est de reprendre la route à vélo. Emmener un micro et un ampli sur la remorque et m'amuser à faire un tour de france avec des escales un peu partout pour faire des conférences improvisées!..

Kiwi-- Merci à toi Thierry. J'en profite pour présenter ton nouveau site internet: http://regenere.org et souhaiter à nos lecteurs, de Belles Fêtes de fin d'année.


Interview réalisée par Kiwi du Forum de L'herbe Folle. Tout droits réservés©2014
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Thierry Casasnovas

Message par hypocampe le Sam 1 Oct 2016 - 7:24

Je connais et j'ai évolué dans mon alimentation grâce à Th Cacasnova et à ses video.
Quelle belle âme!
merci pour cet entretien.
avatar
hypocampe

Messages : 7

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum