Petit guide des teintures mères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit guide des teintures mères

Message par Kiwi le Sam 10 Jan 2015 - 11:33



Petit Guide Des Teintures Mères


Efficaces et pratiques, les teintures mères soignent toutes sortes d’affections.

Qu’est-ce qu’une teinture ?

C’est tout simplement le résultat de la macération d’une plante dans de l’alcool à 80° durant une dizaine de jours, à raison de 20% de plante pour 80% d’alcool. Il convient toutefois d’opérer une distinction entre les teintures traditionnelles et les teintures mères.

La teinture traditionnelle se prépare de manière artisanale en faisant macérer de la plante séchée ou fraîche dans un alcool fort durant trois semaines,  puis en filtrant le liquide en pressant bien la plante afin d’en extraire tout le suc.Ce genre de teintures se conserve pendant au moins deux ans, conditionnées en bouteille de verre fumé hermétiquement bouchée, et se consomme à raison de 60 à 100 gouttes trois fois par jour dans un verre d’eau, une demi heure avant les repas.

Les teintures mères, quant à elles, sont des remèdes fabriqués dans des laboratoires pharmaceutiques selon les données du Codex telles que définies sous la rubrique des « préparations homéopathiques ». Ce sont aussi ces macérations alcooliques de plantes fraîches avec lesquelles sont fabriqués, par dilutions successives, les médicaments homéopathiques.

Mais vous pouvez bien évidemment les employer telles quelles, sous forme de teinture. Les teintures mères se prennent habituellement diluées dans un verre d’eau, et selon des posologies variant de la dizaine à la centaine de gouttes en fonction de la plante et de l’affection à traiter. Chacune peut évidemment avoir des contre-indications spécifiques.

Important

Il importe de savoir que onze TM sont toxiques et ne doivent jamais être consommées au-delà de doses restreintes qu’il faut connaître.Ces TM sont les suivantes : Aconit, Belladona, Colchicum, Convallaria, Datura, Digitalis, Gelsemium, Hyosciamus, Lobelia, Scilla et Strophantus.  

Les indications

> Acné    
 → Pour votre traitement interne : Arctium lappa, Taraxacum, Chelidonium, Rhamnus frangula, entre 50 et 120 gouttes de chaque par jour, et Salvia.
 → Pour votre traitement externe : Calendula 10g, Arctium lappa  10g, huile d’amande douce 30g, Solucir et eau distillée ââ qsp 100g ;
 → puis appliquer la lotion : Salvia 10g, alcoolat de lavande qsp 100g ;
 → puis la crème protectrice : Calendula 10g, oxyde de zinc 6g, talc 2g, eau distillée 30g, Solucir qsp 100g  

> Andropause    
 → Satureia pour stimuler les fonctions sexuelles défaillantes, 25 gouttes à midi et au dîner.    
 → Heracleum sous forme de suppositoires N° 12, titrés à 0,30 g de  pour une quantité suffisante d’excipient pour 3 g, trois fois par semaine au coucher.    

> Anxiété
 → Tilia, posologie adaptée à votre cas personnel.
 → Salix alba  pour  les angoisses de la femme enceinte, 50 gouttes par jour.
 → Ballota foetida, tranquillisant de l’adolescent boutonneux aux préoccupations sexuelles, 20 à 50 gouttes par jour.
 → Melissa officinalis pour l’enfant qui ne tient pas en place et qui refuse de dormir, 20 à 50 gouttes par jour.  

> Asthme
 → Glycyrrhiza glabra, anti-inflammatoire, 150 gouttes par jour, surtout lorsque l’asthme s’accompagne d’œdème.
 → Nigella sativa, contre le bronchospasme histaminique, 50 gouttes par jour.
 → Lobelia inflata, expectorant, 50 gouttes par jour.
 → Ipeca, autre expectorant, 50 gouttes par jour.
 → Datura, antispasmodique et sédatif, 50 gouttes par jour.  

> Dépression
 → Lavandula pour la femme, 50 gouttes par jour.
 → Coriandrum  pour l’homme, 50 gouttes par jour.
 → Asthénie : Eleutherococus, stimulant du système nerveux, des surrénales et des glandes sexuelles, 50 gouttes par jour par cures de deux mois.  

> Diabète
 → Allium cepa, hypoglycémiant et fibrinolytique, pour vous mettre à l’abri d’éventuelles complications artérielles, 150 gouttes le matin dans un peu d’eau.
 → Vinca minor, pour stimuler votre microcirculation cérébrale, 150 gouttes à midi.
 → Arctium lappa, antibiotique et anti-infectieux si vous êtes prédisposé aux lésions infectées, 150 gouttes par jour.  

> Hépatisme
 → Taraxacum, cholagogue (expulsant la bile de la vésicule) et cholérétique (stimulant la production de bile par le foie), 150 gouttes par jour.
 → Rosmarinus, cholagogue, 150 gouttes par jour.
 → Gentiana, cholérétique, 15 gouttes avant chacun des deux principaux repas.
 → Cynara, cholérétique, 100 gouttes par jour.
 → Boldo, indiqué aux cholémmiques chroniques, 25 gouttes le matin au réveil.

 → Hépatite virale : Fumaria officinalis, Rubia tinctorum, Taraxacum dens leonis, aa qsp 125 ml, en complément du traitement, 40 gouttes dans de l’eau chaude avant chaque repas.  

> Herpès
 → Herpès naso-labial aigu : Arctium lappa, Ribes nigrum, Plantago, aa qsp 125 ml, 50 gouttes dans le l’eau tiède avant chaque repas, pendant un mois.

 → Herpès stomato-gingival : Saponaria officinalis 10g, plus Arctium lappa et Quercus robur aa qsp 125 ml, 50 gouttes dans un verre de jus de pomme ¼ d’heure avant chaque repas.    

> Hyperthyroïdie
 → Lycopus europaeus diminuera le volume de votre thyroïde, exercera une sédation sur votre hypothalamus et vous évitera tachycardie, tremblements et angoisses, 50 gouttes à midi et 50 gouttes au dîner.
 → Tilia, calmant et tranquillisant, 50 gouttes le matin.
 → Crataegus, tonicardiaque, 50 gouttes le soir au coucher.
 → Fucus vesicolosus et Laminaria, au cas où une petite addition d’iode serait utile, 30 gouttes de chaque par jour.

 → Hypothyroïdie : Hedera helix, stimulant de la thyroïde et de sa sécrétion d’hormones, 60 gouttes maximum par jour pendant les deux premières semaines du mois.  

> Hypoparathyroïdisme
 → Equisetum hyemale, reminéralisant qui conviendra aux spasmophiles souffrant d’hyperexcitabilité alternant avec des périodes de fatigue excessive, 50 gouttes à midi.  
 → Origanum, spasmolytique à visée cortico-hypothalamique, 50 gouttes au dîner.    

> Impuissance physique    
 → Rosmarinus pour tonifier l’intellect et l’organisme, 150 gouttes par jour.
 → Eleutherococcus contre l’asthénie sexuelle, 50 gouttes par jour pendant deux mois.    

> Impuissance psychologique
 → Passiflora, tranquillisant, 150 gouttes par jour.
 → Coriandrum pour réamorcer la fonction génitale de manière locale, 50 gouttes par jour.
 → Herakleum spondylium, aphrodisiaque, 90 gouttes par jour.
 → Eruca sativa, aphrodisiaque, 90 gouttes par jour.
 → Echinacea, aphrodisiaque, 50 gouttes par jour.

 → Frigidité : Salvia officinalis et Glycyrrhiza glabra en cas d’hyposécrétion ovarienne, 100 gouttes de chaque par jour.  

> Hyperexcitabilité sexuelle
 → Humulus lupulus, tranquillisant pour l’homme, 80 gouttes par jour.    → Valeriana, 150 gouttes par jour ; Nymphea alba, 100 gouttes par jour.  

> Insomnie
 → Escholtzia californica pour traiter l’insomnie d’endormissement,100 gouttes dans un peu d’eau le soir au coucher, à renouveler en cas de réveil nocturne.
 → Humulus, somnifère,10 à 50 gouttes le soir.
 → Valeriana pour la femme ou le psychasthénique, 50 gouttes le soir.
 → Crataegus, tonicardiaque sédatif facilitant le sommeil, 100 gouttes le soir.
 → Lotus corniculatus, en cas de troubles de l’émotivité, 50 gouttes le soir.  

> Lithiase biliaire
 → Taraxacum, cholagogue et cholérétique, 150 gouttes par jour.
 → Raphanus sativus niger, draineur du foie et de la vésicule biliaire, une cuillère à café dans un jus de citron tiède tous les matins au réveil pendant un mois ou deux.
 → Salix alba, en cas de dyskinésie biliaire, 30 gouttes, deux à trois fois par jour.  

> Ménopause
 → Melilotus pour fluidifier le sang, décongestionner et calmer, indiqué en cas de bouffées de chaleur, 10 gouttes deux à trois fois par jour.
 → Bursa pastoris, en cas de ménométrorragies à condition qu’elles ne soient pas causées par un fibrome ou un cancer, 15 gouttes trois fois par jour.  

> Oreillons
 → Enfant : Fumaria officinalis, Rubus fructicosus, aa qsp 60 ml, pour un enfant prépubère, une goutte par kilo de poids, dans de l’eau chaude, avant chaque repas, en complément du traitement.

 → Adulte : Hedera helix et Fumaria officinalis aa 12,5g, plus Sambucus nigra qsp 125 ml pour un jeune adulte avec orchite, 40 gouttes dans de l’eau tiède, ¼ d’heure avant chaque repas, également en complément du traitement.  

> Plaies
 → Lavandula à diluer au dixième dans du sérum physiologique si vous recherchez un effet antiseptique.
 → Calendula lorsqu’il s’agit de cicatriser la plaie.
 → Bellis perennis pour conjuguer les actions antiseptique et anti-inflammatoire.
 → Hypericum en compresses en cas de plaies très douloureuses ;  
 → Sanguisorba si la plaie se présente sous forme d’hémorragies en nappe.  

> Règles douloureuses
 → Alchemilla vulgaris, 50 gouttes par jour.
 → Matricaria chamomilla, 50 gouttes par jour.
 → Fatigue due à des règles douloureuses : mélange d’Avena sativa, Alfalfa, Aqua marina, ââ qsp 125 ml, 20 gouttes avant les trois repas, en commençant cinq jours avant la menstruation et en s’arrêtant à la fin de celle-ci.

 → Règles insuffisantes : Salvia officinalis pour une action œstrogène très efficace, 50 gouttes deux fois par jour pendant au moins deux mois.

 → Diminution des règles : Senecio vulgaris  en cas de diminution des règles survenant autour de la quarantaine alors que le cycle reste régulier, 50 gouttes par jour.  

> Rhume des foins
 → Chelidonium, pour une action hépatique, 90 gouttes par jour.
 → Nigella, comme antihistaminique, 60 gouttes par jour.
 → Escholtzia californica, comme calmant, 100 gouttes.
 → Echinacea, 40 gouttes matin et soir.
 → Rosmarinus, si insuffisance hépatobiliaire, 60 gouttes à midi.
 → Tilia, pour tranquilliser, 60 gouttes avant le dîner.  

> Zona
 → Plantago en usage externe sur le trajet douloureux.

 → Zona intercostal : Cynara scolymus, Urtica urens, Taraxacum dens leonis, aa qsp 60 ml, contre un zona intercostal débutant, sans ulcération, 25 gouttes dans de l’eau chaude, un quart d’heure avant chaque repas, pendant au moins un mois ;

 → Zona ulcéreux : Ribes nigrum, Sambucus nigra, Taraxacum dens leonis, aa qsp 125 ml, 50 gouttes dans de l’eau chaude, ¼ d’heure avant chaque repas.  

> Autres

 → Adénome de la prostate : Sabal serrulata 3D.

 → Algies : Gelsemium ; Aconitum ; Belladona.

 → Constipation: Taraxacum ; Rhamnus frangula ; Rhamnus purshiana.

 → Coryza : Euphrasia.

 → Cystites : Pilosella.

 → Diarrhées : Potentilla tormentilla.

 → Eczéma : Viola tricolor, 50 à 150 gouttes par jour, en cas d’eczéma suintant ; Tilia s’il y a également prurit et nervosisme, 50 à 150 gouttes par jour.

 → Gastrites : Centranthus ruber ; Melissa officinalis ; Ananassa sativa.

 → Grippe : Cynara scolymus, Equisetum arvense, Ribes nigrum, aa qsp 125 ml, 40 gouttes dans de l’eau chaude ¼ d’heure avant chaque repas, en complément du traitement normal.

 → Hémorroïdes : Cupressus ; Ruscus.

 → Hypertension : Crataegus D3, Berberis D3, Solidago D3 et Viscum Album, 20 gouttes avant les repas de midi et du soir.

 → Infections cutanées : Bellis, ou Echinacea, ou Arctium lappa, contre furoncles, panaris ou abcès, à appliquer en compresses de teinture  pure ou à prendre par voie interne à raison de cent à trois cents gouttes par jour.

 → Insuffisance rénale : Pilosella ; Solidago ; Parietaria.

 → Laryngites : Erysimum.

 → Migraines : Nigella sativa.

 → Obésité : Fucus ; Ulmaria ; Taraxacum ; Tilia.

 → Otites : Belladona.

 → Spasmophilie : Equisetum hiemale ; Origanum vulgare.

 → Varicelle : Plantago officinalis, Ribes nigrum, aa qsp 60 ml en complément du traitement, une goutte par kilo de poids dans une tasse de tisane de fleurs de pensée sauvage, avant chaque repas.

 → Verrues : Thuya, 10 gouttes matin et soir par voie interne ; Podophyllum  par voie locale, également deux fois par jour.


Théa Kiristiros
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1928

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit guide des teintures mères

Message par blanche le Mar 13 Jan 2015 - 17:28

merci pour cette liste que j'ai sauvegarder

j'aimerais s'avoir j'ai pris comme ex:

doit t'ont prendre toute la liste si on a un Rhume des foins ou doit t'on en choisir un
merci

[mention] Rhume des foins
→ Chelidonium, pour une action hépatique, 90 gouttes par jour.
→ Nigella, comme antihistaminique, 60 gouttes par jour.
→ Escholtzia californica, comme calmant, 100 gouttes.
→ Echinacea, 40 gouttes matin et soir.
→ Rosmarinus, si insuffisance hépatobiliaire, 60 gouttes à midi.
→ Tilia, pour tranquilliser, 60 gouttes avant le dîner. [/mention] a écrit:
avatar
blanche

Messages : 91
Localisation : Toulouse

http://lespassionsdebranca.eklablog.com/accueil-c21761111

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit guide des teintures mères

Message par NaturAdmin le Mar 13 Jan 2015 - 17:43

Bonjour Blanche,

Il faut en prendre deux ou trois maxi aprés avoir déterminé lequels correspondent le mieux à tes symptômes ou les situations du moment. Normalement cela se determine avec un thérapeute. Cette liste qui se veux informative et non prescriptive, doit être maniée avec prudence en auto-traitement. Bien se renseigner avant sur chaque teintures mère choisies, leurs contre indications et l'utilisation d'autres remèdes ou traitements en court car il y a des choses qui ne se mélangent pas.

D'autre part, ne pas oublier que les teintures mères contiennent de l'alcool. Elles ne sont donc pas recommandables à tous. Femmes enceintes, enfants et terrains hépatiques fragiles doivent rester loin des teintures mères ou demander l'avis d'un médecin. Ceci dit, il existent aussi des teintures mère sans alcool.
avatar
NaturAdmin
Administratrice
Administratrice

Messages : 432

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit guide des teintures mères

Message par blanche le Mer 14 Jan 2015 - 13:58

Merci beaucoup le mieux c'est voir un médecin ou naturopathe qui s'y connait bien ,
Je n 'est plus la rate a par mon vaccin que je doit faire tous les 5 ans je ne panse pas que j'ai d'autre conte indication je n'en st jamais vu mais d'aprés se que j'ai lu j'ai la chance car je suis rarement malade

j'ai pas trouver grand chose dessus lol
avatar
blanche

Messages : 91
Localisation : Toulouse

http://lespassionsdebranca.eklablog.com/accueil-c21761111

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit guide des teintures mères

Message par jitania le Jeu 15 Jan 2015 - 13:54

je n'ai rien ajouté, merci Kiwi 
avatar
jitania

Messages : 40
Age : 58
Localisation : Les Mascareignes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum