Sauvez les abeilles, piégez les Frelons Asiatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sauvez les abeilles, piégez les Frelons Asiatiques

Message par Dair le Mar 24 Fév 2015 - 10:50

Sauvez les abeilles, piégez les Frelons Asiatiques maintenant !

La Vespa Velutina est une espèce asiatique de frelon géant. Véritable prédateur faisant jusqu’à 5 centimètres, sa piqure peut s’avérer mortelle pour l’Homme. Introduit en Europe, dans un biotope qui n’est pas le sien, l’espèce décime les abeilles de manière alarmante. Un problème de plus pour nos joyeuses butineuses. Il est pourtant possible d’enrayer ce massacre.



Qui a dit que la nature n’était qu’un paradis merveilleux où il fait bon vivre ? Nombreuses sont les espèces prédatrices programmées pour tuer. Le frelon géant asiatique en fait partie. Même si vous n’êtes pas allergique, une simple piqure peut attaquer le système nerveux, provoquer des arrêts respiratoires et entraîner un coma ou la mort.

Ce « monstre de la nature » évolue naturellement en Chine, mais il fut importé par hasard en occident vers 2004. Selon les indices, la première reine européenne Vespa velutina se trouvait probablement à bord d’un chargement de poteries chinoises. De son climat similaire à certaines régions de Chine, la France va constituer une terre d’accueille idéale pour l’animal. La bête aurait colonisé 70% du pays en 10 ans. Le nombre de colonies est passé de 40 à 400 de 2011 à 2013. La propagation semble devenir incontrôlable.



Ce n’est pourtant pas le risque pour l’Homme qui constitue le plus gros problème. Le frelon asiatique trouve dans l’abeille une victime faible et idéale pour se nourrir. L’abeille se voit affublée, en plus de l’activité humaine, d’un ennemi mortel. En effet, la Vespa velutina est le Terminator des butineuses ainsi que des guêpes et autres pollinisateurs qu’elle croise. Un seul frelon pourrait éradiquer 300 abeilles en moins d’une heure. Quand ils chassent en bande, ils peuvent vider une ruche en moins d’une journée.

Pour tenter de rétablir un écosystème viable pour les abeilles, une chasse au frelon asiatique est organisée depuis quelques temps par diverses associations. Il existe 2 grosses approches :

1. L’approche scientifique

Des scientifiques ont découvert une larve parasite capable de tuer la reine d’un nid de frelons. Sans cette reine, les autres frelons trouvent la mort assez rapidement. Il est donc envisagé une « guerre biologique » où les larves serviraient de combattantes naturelles cherchant naturellement à se nourrir. Le parasite pénètre dans l’abdomen de la reine et se développe tel un « Alien » jusqu’à la mort de son hôte. Bon appétit. Éric Darrouzet, à l’origine du projet, modère cette solution. Il faudrait des années pour s’assurer que la larve en question ne parasite pas d’autres espèces…



2. L’approche citoyenne

Il est désormais possible de piéger les frelons asiatiques. Mais il est impératif de le faire au printemps, précisément entre le 15 février et le 1er mai. Pourquoi ? Car la reine pondeuse est la clé. Mi-février, elle s’envole en quête de sucre, seule, vouée à elle même. Durant 45 jours, elle va tenter de bâtir un nouveau nid. Si elle n’est pas piégée à temps, 150 nouvelles reines s’envoleront pour créer leur propre nid. Un cycle inquiétant et proportionnel à la décimation des abeilles.

Face à l’immobilisme des pouvoirs, l’Association action anti-frelon asiatique souhaite créer un vaste mouvement national en France (et ailleurs) pour l’éradication de la créature dans nos contrées. Pour se faire, ils proposent, depuis 2015, un piège « maison » présenté comme 100% sélectif. La piste d’atterrissage et une « porte » de sortie permettraient aux autres espèces (dans la majorité des cas) de s’échapper. Le fond de la bouteille est à imprégner jusqu’à saturation de bière + miel ou cidre + sirop. La mousse est utile pour éviter la noyade aux petits insectes trop curieux. Une fois capturé, l’association conseille de congeler l’animal pour éviter les manipulations dangereuses.

Le site de l’association proposera dans les heures qui viennent une vidéo explicative. En attendant, il faudra se contenter de ces instructions visuelles. Notez que si vous croisez une ruche (large et ronde), contactez les autorités adéquates.



L’AAAFA donne également quelques conseils :

1 – installer le piège dès qu’il fait + de 13°Celsius;
2 – installer le piège près d’un tas de bois, d’un plan d’eau, ou / et dans des zones fleuries;
3 – installer le piège idéalement tous les jours entre 10h00 et 15h00, de façon à le vérifier, le recharger en appât et traiter les frelons asiatiques éventuellement capturés;
4 – retirer impérativement les pièges au 1er mai, les femelles fondatrices restent au nid dès la naissance des premières ouvrières nouvelle génération, et n’en ressortent plus;
5 – vous avez entre les mains un piège à femelles fondatrices de frelon asiatique vespa velutina, n’éliminez que cette espèce, Dame Nature vous le rendra ! (source)


Et si vous voulez faire plus pour les abeilles, (re)découvrez l’invention de ces deux apiculteurs : la ruche à robinet facile d’utilisation.
Mr mondialisation
avatar
Dair
Co-Administrateur
Co-Administrateur

Messages : 62

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum