Interview de Lydia et Claude Bourguignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview de Lydia et Claude Bourguignon

Message par Kiwi le Mar 3 Mai 2016 - 15:45



Kiwi -- Bonjour.. Pouvez-vous vous présenter?

Lydia et Claude -- On travaillait tous les deux à l'INRA ( Institut National de Recherche Agronomique ) Lydia sur la qualité des sols, et moi sur la microbiologie des sols. Dans les années 70-80, l'INRA ne se préoccupait pas de l'agriculture durable ou biologique et encore moins biodynamique. Nous avons donc quitté cet institut et avons fondé LAMS (Laboratoire d'Analyse Microbiologique des Sols) en 1990. Ce laboratoire indépendant travaille au service des agriculteurs.

Kiwi -- En 40 ans quels sont les constatations que vous avez fait sur l'évolution de nos sols de culture?

Lydia et Claude -- Nos sols de culture sont fertilisés mais ils ne sont plus fertiles. Ils ont perdu la moitié de leur matière organique, 90% de leur faune et 50% de leur activité biologique.

Kiwi -- À votre avis, pouvons-nous rattraper cette dégradation qui semble irréversible, face aux rendements qui sont imposés aux agriculteurs?

Lydia et Claude -- On peut restaurer la fertilité de nos sols en changeant nos pratiques agricoles. C'est-à-dire, en respectant les lois de nos sols au lieu de les violer. Pour cela il faut réorienter l’agriculturevers la qualité et abandonner la quantité. C'est ce qui a été fait pour la viticulture. Le vin est le deuxième poste bénéficiaire de la balance commerciale française après Airbus. Ceci montre que le remplacement des « vins de table grand ordinaire » par des vins A.O.C, a été une stratégie gagnante pour les viticulteurs et les consommateurs.

Kiwi -- Que pensez-vous de la permaculture et du principe de forêts comestibles?

Lydia et Claude -- La permaculture et les forêts comestibles, correspondent à une modernisation des techniques de maraichage des ceintures des villes (en particulier Paris) du 19ème siècle. Ces techniques produisent 10 fois plus au mètre carré, que les cultures conventionnelles. De plus, cela permet de doubler le revenu mensuel des maraichers et donc d'être une source d'emplois.

Kiwi -- Depuis une dizaine d'année nous assistons au développement des nanoparticules employées par les industriels de divers secteurs. Des études ont déjà mis en évidence leur impact sur la faune qui peuple les sols. Avez-vous étudié ce problème? Envisagez-vous des solutions face à ce qui risque d'être un scandale sanitaire dans les prochaines décennies?

Lydia et Claude -- Nous n'avons pas fais d'études sur les nanoparticules. Nous avons lu des articles sur les dangers des nanoparticules pour le corps humain mais jamais sur le sol. Comme elles sont à la taille atomique, elles doivent sûrement avoir des effets sur la microflore et la faune du sol.

Kiwi -- Que pensez-vous du végétarisme qui loin d'être une mode, sensibilise de plus en plus de personnes soucieuses de l'environnement ou qui prennent conscience de la souffrance animale et des conditions d'élevage qui sont déplorables?

Lydia et Claude -- Si tout le monde devient végétarien, il n'y aura plus de fumier et les sols se dégraderont encore plus vite. Il faut réduire notre consommation de viande et interdire les élevages industriels. Les bêtes doivent toutes être élevées en plein air.

Kiwi -- On sait que l'agriculture biologique n'échappe pas aux multinationales qui ont le monopole sur les semences, dont la plupart sont génétiquement modifiées. A votre avis arriverons-nous à relancer une culture naturelle qui s'exonère de la main mise de ces grands groupes... Ou bien est-ce une utopie?

Lydia et Claude -- Des agriculteurs Bio s'échangent des graines afin d'échapper aux semenciers. Ils sont dans l'illégalité mais ils se battent, ils résistent.

Kiwi -- Que pensez-vous de la difficulté à faire interdire le Roundup en France malgré le souhait de Ségolène Royal et le procès gagné par un agriculteur en septembre 2015?

Lydia et Claude -- Les multinationales sont plus puissantes que les politiques. Cela représente un grand danger pour la démocratie.

Kiwi -- Des chercheurs ont découvert que de nos jours il faudrait manger 50 fruits et légumes pour avoir la valeur en nutriments d'un seul fruit d'il y a 50 ans. Ces aliments vides entrainent de nombreux maux et maladies. Que conseilleriez-vous aux consommateurs (notamment citadins) pour se nourrir correctement?

Lydia et Claude -- On peut se nourrir correctement lorsque l'on a un jardin ou lorsque l'on a accès à un marché où des agriculteurs Bio vendent leur production en direct. La santé n'as pas de prix, c'est un problème de choix de société. Personne n'est forcé de vivre en ville, c'est aussi un choix personnel. Nous avons quitté la ville en 1977 et pour rien au monde nous n'y retournerons.

Kiwi -- Un grand merci à vous, Lydia et Claude.


Site de Lydia et Claude Bourguignon: http://www.lams-21.com/artc/1/fr/
Page FB: https://m.facebook.com/profile.php?id=269937019709801

Interview réalisée par Kiwi du Forum de L'herbe Folle. Tout droits réservés©2016
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1901

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum