Un potager géant pousse dans une cour d’école en plein centre-ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un potager géant pousse dans une cour d’école en plein centre-ville

Message par Dair le Sam 30 Juil 2016 - 12:12

C’est un petit poumon vert en plein cœur de la ville. La Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture (Hepia) a inauguré hier son premier potager urbain bio, installé dans la cour de l’école dans le quartier de la Servette. Les laitues «Grasses de Morges» côtoient des fraises, des haricots nains, du thym. Quinze sortes de légumes, quarante variétés de plantes au total. Elles sont toutes cultivées hors-sol, les pieds enracinés dans de grands sacs en textile. «C’est une technique répandue au Canada notamment mais encore peu utilisée en Suisse», explique Sophie Rochefort, responsable de la filière agronomie et en charge du projet. Et visiblement, les plantes aiment ça: «Tout pousse plus vite que prévu! Grâce à cette technique mais aussi grâce aux pluies abondantes et au microclimat de la terrasse, qui est bien exposée.» Le système d’irrigation se fait au goutte-à-goutte, pour économiser l’eau, et il se déclenche seulement s’il n’a pas plu.

Le potager apporte un peu de couleurs et de senteurs au béton carcéral de l’esplanade. Mais l’esthétique n’est de loin pas son seul intérêt. «Cela nous permet de remettre en contact l’urbain avec la terre, de créer des liens sociaux, indique la responsable. De plus, les fruits et légumes sont majoritairement des variétés anciennes, pour promouvoir ce patrimoine.» Favoriser également la biodiversité car le potager est une source supplémentaire pour les pollinisateurs. Ce projet offre encore un nouvel espace pédagogique, continue Sophie Rochefort. «Nous allons observer l’évolution des espèces en milieu urbanisé, étudier la qualité alimentaire des produits et les techniques de production.» Le potager sert aussi de sujet d’études. Une étudiante analyse actuellement le rendement du potager en comparant la croissance de ses plants de fruits rouges avec des plants en campagne, et mesure le niveau de pollution.

Justement, fruits et légumes urbains sont-ils réellement comestibles? N’ont-ils pas la pulpe bourrée de polluants? «Des recherches ont indiqué qu’il faut une zone tampon de 5 à 10 mètres entre la route et le potager. Avec le nôtre, c’est le cas.» Enfin, ce sont des étudiants qui se chargent de l’entretien et de la vente des récoltes, réservée pour l’instant aux seuls usagers de l’école.

La Tribune de Genève
avatar
Dair
Co-Administrateur
Co-Administrateur

Messages : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un potager géant pousse dans une cour d’école en plein centre-ville

Message par Kiwi le Dim 31 Juil 2016 - 13:20

Coucou Dair

Merci pour ce sujet

Il y a aussi une école à Paris dans le 15em, qui a créé une potager il y a quelques années au sein même de l'école qui a dailleurs était refaite sur un modele d'architecture ecologique. C'est une des premiere à s'inscrire dans une démarche de développement durable et d'écologie. Les enfants sont biensur sensibilisés à toutes ces notions au travers de leur programme scolaire et d'applications pratiques qui leur permettent de construire des projets ou de mettre en oeuvre des initiatives constructives. Si toutes les écoles pouvaient se lancer dans la même voie, ce serait un vrai plus qui dépasserait le simple domaine de l'éducation et de l'instruction, en prenant une dimension qui pourrair servir au collectif et à l'avenir de notre planète.

avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1928

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum