Fiche naturo: Syndrôme de l'intestin irritable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche naturo: Syndrôme de l'intestin irritable

Message par Kiwi le Ven 22 Aoû 2014 - 9:01

  SYNDROME DE L’INTESTIN IRRITABLE ou COLOPATHIE FONCTIONNELLE


Ces termes regroupent des troubles intestinaux divers, douleurs, ballonnements, diarrhées, ou constipation, mucus dans les selles. Accompagnés souvent de troubles digestifs, nausées, manque d’appétit, écoeurement, régurgitation, lenteur digestive et plus généralement d’une fatigue chronique, de maux de tête fréquents…

Il s’agit de troubles fonctionnelles sans atteintes inflammatoires des muqueuses intestinales.

Des saignements, douleurs nocturnes, diarrhées chroniques peuvent laisser soupçonner des pathologies plus graves et demandent des examens complémentaires. Tous ces troubles ne sont pas présents en même temps mais reviennent de manière chronique. La colopathie fonctionnelle ou est plus fréquente chez la femme. Elle débute souvent entre 18 et 25 ans et est fréquente à 35 ans.

Elle n’est pas vraiment grave mais ses symptômes gênent beaucoup la vie sociale qui à la longue, peuvent irriter les muqueuses intestinales.On en ignore la ou les causes réelles et on peine à donner des traitements.

En médecine naturelle, on aura comme toujours une approche globale de la colopathie. Donc, on activera la digestion, le foie, l’estomac, avec des plantes, on régularisera le transit et on apaisera les spasmes intestinaux avec des compléments et des plantes. Enfin et surtout, on équilibrera l’alimentation en corrigeant les carences éventuelles. Les thérapies de gestion du stress compléteront le traitement.

TRAITEMENTS NATURELS

Traitements généraux, de terrain
• 1. Au niveau alimentaire
On fera une première constatation, la colopathie survient pendant et après l’adolescence et touche fréquemment  les femmes. Il est évident que les jeunes gens s’alimentent très mal, de plus en plus mal. Entre les repas sandwichs, les aliments industriels, les régimes minceurs, les repas sautés ou pris en vitesse dans des endroits ou la nourriture est très bon marché, les jeunes ados se construisent mal ! Et les filles ayant les règles chaque mois, que l’organisme doit compenser en protéines et fer, sont encore plus fragiles. De plus elles font trop souvent des régimes restrictifs,

Mais il est difficile de convaincre des jeunes personnes de prendre soin de leur santé. A 20 ou 25 ans, on se sent invulnérable et peu enclin à freiner ses désirs, changer ses habitudes et surtout ne pas faire comme les autres ! Aussi ne faut-il pas brusquer les choses et tenter d’améliorer ce qui est le plus négligé.

EN PRÉVENTION:

⇒ Enrichir si nécessaire l’alimentation quotidienne en protéines de bonne qualité et facilement assimilable. Viande non grasse rouge ou blanche, poissons, œufs mollets ou au plat. Les légumes sont souvent absents. Les fruits seront plus faciles à conseiller, les fruits secs également, tous les fruits secs sont excellents.

⇒ Attention aux laitages, surtout le lait et les fromages gras de vache. Les produits lactés remplacent trop souvent les autres catégories d’aliments.

⇒ Et surtout introduire sur au moins un repas des huiles végétales de table de première pression à froid. Huile de colza de préférence associé à de l’huile de cameline ou de noix. Répétons-le pour la énième fois « Cela ne fait pas grossir !  Cela apporte de bons acides gras essentiels qui équilibrent le métabolisme et renforcent tout l’organisme »

EN TRAITEMENT DE COLOPATHIE:

•Attention aux aliments difficiles à digérer, agressifs sur les muqueuses, allergisants !  Les céréales à gluten sont souvent en première ligne Préférer les céréales sans gluten, sous toutes les formes, qui sont douces pour l'intestin et apportent tous les nutriments nécessaires : Riz, maïs, quinoa, sarrasin, amaranthe... Préférer les pommes de terre aux pâtes !

•Le petit déjeuner est souvent le repas qui pose le plus de problèmes. Les personnes souffrant de colopathie ont souvent du mal à le digérer ou même préfèrent ne rien manger le matin. La fin de la nuit est propice aux remue-méninges inconscients ! Aussi, il est préférable de ne pas forcer le système digestif contracté sitôt levé. Un petit déjeuner léger est conseillé:  quelques tartines de pain de sarrasin, de quinoa, de galettes de riz, de la crème de châtaigne, de la purée de sésame blanc, d'amandes blanches, une banane, une tisane, un thé léger, voilà quelques idées.

• Manger beaucoup de fruits et légumes est conseillé en diététique mais souvent impossible en cas de colopathie! Ne forcer pas votre corps, Une alimentation à base de céréales sans gluten, citées précédemment, de protéines d'origine animale, de banane, compotes, poires, carottes, de pommes de terre, vous permettra de vivre très bien et sans carence. l'important c'est la digestion des aliments !

• Les viandes, poissons, oeufs mollets ou au plat, sont les aliments forts, reconstituants, les plus nourrissants qui poseront souvent peu de problèmes. Surtout s'ils ne sont pas associés à des produits laitiers. Il faut les manger avec les légumes peu fibreux, les pommes de terre, les céréales sans gluten citées précédemment.

• Méfiance avec les produits laitiers de vache. Préférer ceux de chèvre, éventuellement de brebis. Manger les yaourts, comme les fruits, en dehors des repas ou 1/2 heure avant.

•Ne pas trop boire aux repas, manger doucement en mâchant le plus possible.

LA DIGESTION D'UN ALIMENT EST PLUS IMPORTANTE QUE L'ALIMENT LUI-MÊME ! Ce qui est bien digéré est en général BON pour le corps. Un excellent aliment nutritionnel mal digéré fera plus de mal que de bien !

Aussi, apprendre à écouter son corps, ses réactions et trouver un mode alimentaire qui convienne à partir des conseils ci-dessus.

• 2. La gestion du stress est primordiale
La gestion du stress est primordiale, bien sûr, mais toujours le point le plus difficile à améliorer. Surtout chez les plus jeunes. On conseillera beaucoup d’exercices physiques, si possible des exercices de relaxation, de yoga, d’arts martiaux pour apprendre à respirer.

On peut utiliser certaines plantes pour apaiser et calmer la nervosité.

- Pour apaiser l’énervement (suite à une d"cision d'arrêter de fumer, par exemple), la valériane forte plus la passiflore seront efficaces. - Contre l’anxiété, un peu d’angoisse existentielle, prendre de la griffonia ou du millepertuis, toujours associé à la passiflore.

• 3. La complémentation
En complémentation, on conseillera des acides gras essentiels type oméga-3 et 6 à base de poissons, d’huile de lin, d’onagre, de bourrache...

Du magnésium bien toléré et assimilé, de type marin ou en sels basiques. Attention aux effets secondaires souvent laxatifs du magnésium ! Le magnésium doit être parfaitement toléré digestivement, pour son assimilation maximale.

Le lithotamne riche en calcium et magnésium (c'est une algue sédimentaire) peut convenir, comme la poudre de dolomie, les sels basiques. Surtout si l'on ressent des aigreurs d’estomac. Faire une cure de 3 semaines et si les résultats sont bons, poursuivre 2 à 3 mois ou même prendre en continu.

• 4. Contrôler le taux de réserve de fer
Contrôler le taux de réserve de fer, marqueur ferritine sur la prise de sang. Ou symptômes évidents. (Voir dossier carence en fer). Corriger absolument une carence en fer avec des compléments naturels aux plantes dosés physiologiquement et bien tolérés digestivement.

Le fer est primordial pendant les grossesses, les allaitements. En complément naturel, il est associé à des plantes et vitamines. On peut aussi l’associer à des protéines dont la  spiruline algue d’eau douce. l

Traitements plus ciblés, symptomatiques
• 1. Le charbon activé est un parfait nettoyeur du conduit intestinal.
On pourra l’associer à l’argile verte ou blanche très fine qui apaise les petites inflammations et reminéralise.

Utiliser également occasionnellement en association,  de la propolis ou de l’extrait de pépins de pamplemousse pour aseptiser, rééquilibrer et renforcer la flore intestinale et stomacale.

On peut prendre ces produits séparément ou en complexe de qualité. Sur des périodes de 10 jours, même en préventif. Ou même, tous les jours en continu, une fois par jour.Prendre avant ou entre les repas, 1 à 4, 5 fois par jour, suivant les symptômes.

• 2. La myrtille en gélules ou en jus aidera à resserrer et aseptiser.
La myrtille, surtout en jus, est  très efficace en cas de diarrhées. On peut l’associer aux autres compléments.

• 3. Les probiotiques et prébiotiques
Ils peuvent dans certains cas aider à rééquilibrer la flore, surtout si l’alimentation n’est pas très bonne et le stress important. En cure de 10 à 20 jours, le matin à jeun.

• 4. Drainage hépatique
S’il y a des problèmes gastriques, digestion lente, nausées, drainer le foie avec un mélange de plantes amères à base de feuilles de tiges d’artichaut, de curcuma, de camomille…Prendre en gélules ou comprimés si on est rebuté par l’amertume obligatoire, car les plantes sont amères !  Sans amertume, pas d'efficacité !

Cure de 10 ou 20 jours, 3 à 4 fois par an. Ou en continu, une fois par jour.

• 5. Si possible, remplacer café et thé noir par du thé rouge, des tisanes, des jus de fruits, mais pas le jus d’orange.
• 6. Les meilleures plantes anti-spasmodiques sont la mélisse, la passiflore et le fenouil.
⇒ A prendre sous toutes formes, autant que nécessaire. 2 à 3 doses par jour.

--  La tisane d'anis fenouil cumin camomille mélisse est idéale en boisson

Remarques importantes
On pourra éventuellement  utiliser des huiles essentielles de plantes. Toujours avec les  précautions d’usage et en externe.

-  En interne, voie buccale,  on utilisera de préférence  des gélules pré-dosées contenant plusieurs huiles essentielles anti-infectieuses, calmantes, anti-spasmodiques.

Huiles essentielles de ravintsara, lavande vraie, basilic tropical, marjolaine à coquilles, verveine citronnée, mélisse, nard, céleri, coriandre...

-  En externe, massages circulaires sur le ventre, le plexus solaire, les reins, en diluant ces huiles essentielles dans une huile végétale de jojoba, amande douce ou autre.

Associer toujours traitement de terrain et symptomatique. Et choisir les compléments les plus adaptés au mode de vie

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Charbon activé - argile verte et propolis
• Myrtille en gélules
• Extrait de pépin de pamplemousse
• Probiotiques plus prébiotiques
• Draineur hépatique

http://www.santeonaturel.com/fiche-conseil-pathologie-syndrome-de-l-intestin-irritable,180.html
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1909

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum