On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Message par Coquelicot le Dim 7 Sep 2014 - 17:19

à tous,

Voici deux articles bien intéressants...:

Le premier :

L’Inde déclare que les dauphins sont des personnes «non-humaines », et interdit des spectacles de dauphins.

20 août 2014


L’Inde déclare que les dauphins sont des personnes «non-humaines », et interdit formellement de faire des spectacles de dauphins. Le ministère de l’Environnement et des Forêts en Inde a décidé d’interdire la captivité des dauphins pour le divertissement du public dans tout le pays.

Dans l’Énoncé de politique, le ministère a informé les gouvernements des États de rejeter toute proposition visant à établir un delphinarium « par toutes les personnes, toutes les organisations, tous les organismes gouvernementaux, toutes les entreprises publiques ou privées d’import-export, pour toute captivité d’espèces de cétacés pour le divertissement commercial, pour des expositions privées ou publiques et à des interactions pour quoi que ce soit « .

Pourquoi?

« Les cétacés sont très intelligents et sensibles en général. Plusieurs scientifiques ont étudié le comportement des dauphins et ont suggéré qu’ils avaient une intelligence anormalement élevée par rapport aux autres animaux, ce qui signifie que les dauphins devraient être considérés comme des «personnes non-humaines» et donc ils devraient avoir leurs propres droits spécifiques. Il est moralement inacceptable de les garder en captivité à des fins de divertissement », a indiqué le ministère.

Cela fut une surprise de lire ce sujet, bien que cela soit une information récente, elle a en quelque sorte échappé à l’attention du monde entier et au battage médiatique des nouvelles en continu. L’effort de ré-catégoriser les cétacés (dauphins, baleines, marsouins) comme des personnes non-humaines a pris de l’ampleur pendant une réunion de l’Association américaine pour le progrès de la science en 2011 où un groupe de philosophes, écologistes, et comportementalistes animaliers ont tenté de recueillir un large soutien pour une Déclaration des droits pour les cétacés  de la communauté scientifique.

La déclaration:

1 Tous les cétacés ont droit à la vie.
2 Aucun cétacé ne doit être tenu en captivité ou asservi; être soumis à un traitement cruel; ou être retiré de son environnement naturel.
3. Tous les cétacés ont le droit à la liberté, de circuler et de résider dans leur environnement naturel.
4 Aucun cétacé n’est la propriété d’un État, d’une société, d’un groupe humain ou d’un individu.
5. Les cétacés ont le droit à la protection de leur environnement naturel.
6. Les cétacés ont le droit de ne pas être soumis à la perturbation de leurs cultures.
7 Les droits, les libertés et les normes énoncés dans la présente Déclaration doivent être protégés en vertu du droit international et national.


Et qu’est-ce que signifient « les droits » d’un animal?

« Contrairement à [...] des droits positifs, tels que le « droit » à l’éducation ou aux soins de santé, le droit des animaux est au fond un « droit de rester seul ». Cela ne fait pas appel au gouvernement d’imposer des taxes afin de fournir de la nourriture aux animaux, un abri et des soins vétérinaires. Cela nous exige seulement d’arrêter de les tuer et de les faire souffrir ».

Ceci me parait légitime considérant que l’intelligence des dauphins  a été établie depuis longtemps, cette déclaration ne semble pas être une mesure particulièrement radicale.

Les dauphins exposent la conscience de soi, utilisent des outils, coopèrent pour résoudre des tâches et très récemment il a été prouvé qu’ils communiquaient les uns avec les autres à laide de noms de personnes. de noms de personnes. Les implications majeures de les déclarer en tant que personnes non-humaines déclencherait la fermeture des spectacles de dauphins et d’orques des parcs marins, leur mise en liberté des aquariums et des zoos et une interdiction au meurtre comme documenté dans le film oscarisé The Cove.

Bien sûr, la plus grande implication est l’idée de la création d’une nouvelle catégorie de personnes non-humaines. Devrait-t-on nous arrêter aux dauphins et aux baleines? Si non, où plaçons-nous la limite? Une fois que nous donnons des droits à certains animaux, comment pouvons-nous justifier l’exploitation des autres?

Sandra Veringa


Article tiré du site : Esprit Science Métaphysique

avatar
Coquelicot

Messages : 27
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Message par Coquelicot le Dim 7 Sep 2014 - 17:24

Le second :


Californie : une proposition de loi pour libérer les orques en captivité


juin 4th, 2014 @ 08:28 › Arthur


Il est parfois des œuvres cinématographiques capables d’accélérer un processus de prise de conscience chez le grand public ou chez les politiques.

C’est le cas du documentaire américain Blackfish, sorti en 2013. Présenté au festival du film indépendant de Sundance la même année, l’œuvre militante, réalisée par Gabriela Cowperthwaite, retrace la vie dans le parc aquatique Seaworld de San Diego (Californie) de l’orque Tilikum, tristement célèbre pour avoir causé la mort de trois personnes durant sa captivité. Poignante description des conditions de vie des « baleines tueuses » condamnées à divertir, le documentaire a joui d’un accueil très positif auprès du public.

Mais depuis le 20 février dernier, les militants peuvent compter sur un soutien de poids. Le député démocrate californien Richard Bloom a présenté à cette date une proposition de loi, interdisant le fait de « détenir en captivité ou d’utiliser une orque sauvage capturée ou élevée en captivité à des fins de performance ou de divertissement. » La loi interdirait également la pêche et l’insémination artificielle des épaulards en Californie. « Ces belles créatures sont bien trop grandes et intelligentes pour être retenues captives dans de petits enclos en béton toute leur vie, avait affirmé le député en conférence de presse. Il est temps d’en finir avec ces pratiques visant à maintenir des orques en captivité pour divertir les humains. »

Si la loi venait à être votée, ce serait un coup dur pour Seaworld, déjà directement visé par le documentaire Blackfish. Le groupe de parcs d’attractions, qui dispose d’un établissement en Californie, devrait se séparer de ses orques, stars des shows aquatiques, et mascottes de la marque. Pour contrer la loi, le groupe a expliqué qu’il délocaliserait ses épaulards dans ses deux autres parcs, au Texas et en Floride, deux États qui ne sont pas visés aujourd’hui par une loi de ce genre.

Afin qu’une enquête plus approfondie puisse être réalisée, sur les conditions de captivité des orques et ses conséquences sur le mammifère, le comité chargé d’étudier le texte a décidé de repousser d’une année sa décision.

Arthur


Article tiré du site : Tout Vert

avatar
Coquelicot

Messages : 27
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Message par Coquelicot le Dim 7 Sep 2014 - 17:25

C'est un bon début je trouve, c'est mieux que rien...

Attendons de voir la suite...

avatar
Coquelicot

Messages : 27
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Message par Kiwi le Lun 8 Sep 2014 - 22:02

Ca oui c'est une trés bonne nouvelle, même s'il y a encore beaucoup à faire..
avatar
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 1919

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Message par Coquelicot le Mar 9 Sep 2014 - 14:33


Oh oui, ça ! C'est sur...!!!
Prions pour le futur, plus doux, plus authentique...
avatar
Coquelicot

Messages : 27
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On reconnait enfin une "Conscience" aux animaux...

Message par Coquelicot le Mar 9 Sep 2014 - 19:52



Et de trois !!!

Une nouvelle loi interdit les sacrifices d'animaux en Inde

Inde : le gouvernement indien interdit le sacrifice d’animaux

L ’ Inde a de nombreux défauts, mais  pour les droits des animaux non humains ( voir l ‘article sur les dauphins ) on doit admettre qu’on ne peut rien lui reprocher. En effet en Inde la haute cour  de Himachal Pradesh vient d’interdire les sacrifices d’animaux.

« Aucune personne ne peut sacrifier un animal dans un lieu de culte. Cela comprend aussi les terres et les bâtiments adjacents, » a déclaré le tribunal de l’Himachal Pradesh. « Un sacrifice inflige d’immenses souffrances et aux animaux innocents. On ne peut pas autoriser le sacrifice barbare d’animaux sous prétexte d’apaiser un dieu ou une divinité » .

Conformément à une ancienne tradition, au début de l’hiver on sacrifiait des moutons ou des chèvres pour calmer les divinités hindoues. On poignardait les animaux avec un couteau dans le temple. Tous les ans on sacrifiait ainsi des milliers d’animaux…

« Cela met un terme à des siècles de cruauté au nom de la religion en  Inde »

« Nous saluons cette interdiction des sacrifices animaux, cela met un terme à des siècles de cruauté au nom de la religion » dit Rajeshwar Negi, un défenseur des droits des animaux.

Bien sûr, l’interdiction de sacrifices d’animaux de cette nouvelle loi ne plaît pas à tout le monde, par exemple le législateur de l’État de Maheshwar Singh   dénonce que ce changement va« contre les croyances et les coutumes séculaires de nombreuses personnes. »

Ce sont les défenseurs des droits des animaux qui ont proposé cette nouvelle loi, car selon eux  cette pratique désuète n’avait pas sa place dans une société moderne.

Précisions :

http://www.theguardian.com/world/2014/sep/02/india-court-bans-animal-sacrifice-hindu-temples [↩️]

Cyril


Article tiré du site : SwagActu

Ça "vient", doucement mais surement...!!

avatar
Coquelicot

Messages : 27
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum