DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Dim 10 Fév 2019 - 7:19

bonjour,

oui et c'est plus fréquent que tu ne le penses.
j'ai vu beaucoup de mes patients sur pas mal d'année faire un syndrome grippal important.
car il y a un point style raccourci de la presse que je n'aime pas: pour parler de grippe il faut certes se baser sur la clinique mais aussi sur les tests sanguins quine sont jamais fait sauf quand il y a un décès.
un organisme faible développera une grippe, alors qu'un organisme fort fera une grippette trés légère. c'est le principe pour toutes les infections virales et des virus il y en a tout le temps.

bonne journée

l'angevin

Messages : 298

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par georad le Mar 12 Fév 2019 - 17:30

@l'angevin a écrit:
D'ailleurs ce n'est pas le virus qui est dangereux mais le terrain de la personne; plus ce terrain est déplorable plus l'infection aura des retentissements graves.

Bonjour,

Là, tout est dit ! Oui, c’est bien le terrain vibratoire qui est le plus important, c’est simple, mais l’Homme aime le compliqué !
Alors le responsable c’est le virus et surtout pas lui ! Ce serait le culpabiliser… Et quelle gravité dans notre monde d’assistés?

Mais si Pasteur s’était trompé ? Si la lutte a posteriori contre les microbes, virus et autres bactéries qui se développent exagérément dans l’organisme n’était en fait qu’une vaste erreur de diagnostic ?
La légende veut que sur son lit de mort, Pasteur ait dit : « Claude Bernard avait raison : le microbe n’est rien. Le terrain est tout. » Cette citation sibylline, si elle est vraie, mettrait à bas les dizaines d’années de recherches et de promotion des travaux de Pasteur.

Et ou en est la médecine aujourd'hui depuis Claude Bernard DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 3128008286
georad
georad

Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par lola83 le Dim 24 Fév 2019 - 21:52

pardon , je n'ai pas lu les 4 pages ( je le ferais peut être plus tard ) , mais déjà si quelqu'un pouvait me dire comme ça se passe pour les 11 vaccins obligatoires pour les tout petits

c'est vraiment suivi ? les parents les font faire en grande majorité ? les docteurs suivent ?

je déteste cette actuelle ministre de la santé
lola83
lola83

Messages : 170
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Lun 25 Fév 2019 - 15:45

bonjour,

l'obligation de vacciner avec cette bombe étant obligatoire pour les "nouveaux nés"et bien cela vaccine contraint et forcé.
les médecins suivent le mouvement car ils sont un formatés et deux contraints par la loi et les instances veillent au grain.
on s'attend à de la casse mais tout le monde s'en fout.

dernière mise à jour officielle:
"Sont obligatoires à 2 mois, 4 mois et 11 mois : les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (DTP ou DTPolio), la coqueluche (Ca), l'Haemophilus influenzae b (Hib), l'hépatite B (HepB), le pneumocoque (Pn conj ou VPC13). Ces injections peuvent se faire en coadministration, le plus souvent sous forme pentavalente (DTCaPolioHib) ou hexavalente (DTCaPolioHibHepB), avec si nécessaire coadministration des valences manquantes HepB et/ou Pn conj. Les vaccins utilisés ont des concentrations normales d'anatoxine tétanique (≥ 40 UI), diphtérique (≥ 30 UI), et d'antigènes coquelucheux.
La vaccination trivalente contre rougeole, oreillons et rubéole (ROR) est obligatoire à l'âge de 12 mois, avec une 2e dose entre 16 et 18 mois. En cas de contage présumé avant 1 an, vaccination anticipée contre la rougeole : voir Cas particuliers"

Peu de médecins généraliste et pédiatre ne prennent le risque de se retrouver devant les tribunaux.
quel pays de me...........
je suis bien heureux d'être à la retraite mais triste de ne pas pouvoir aider des nourrissons à "encaisser" la connerie" de nos gouvernants

bonne journée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par lola83 le Lun 25 Fév 2019 - 15:50

merci des infos

c'est bien ce que je craignais ...

je vais être bientôt grand mère , j'essaierai de trouver une solution avec mon fils
lola83
lola83

Messages : 170
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Lun 25 Fév 2019 - 18:43

bonjour,

il existe des parades même si elles ne sont pas efficaces à 100%.
elles ont fait leur preuve j'ai vacciné pendant 30 ans sans aucun accident.
c'est utiliser l'homéo et l'isothérapie du vaccin.
cela se faisait (l'iso du vaccin) il n'y a pas si longtemps; mais maintenant avec le nombre de souche dans un vaccin je ne sais pas.
mais je pense que c'est peut être jouable mais cela les vrai homéo le savent, ils ont leur"réseau"

bonne soirée

l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par lola83 le Lun 25 Fév 2019 - 21:08

merci beaucoup

j'avais prévu de voir mon docteur homéo , acupuncteur , ostéo , demain , ça tombe bien je vais lui en parler
lola83
lola83

Messages : 170
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Michel N le Mar 26 Fév 2019 - 8:52

@l'angevin a écrit:

Peu de médecins généraliste et  pédiatre ne prennent le risque de se retrouver devant les tribunaux.
quel pays de me...........
je suis bien heureux d'être à la retraite mais triste de ne pas pouvoir aider des nourrissons à "encaisser" la connerie" de nos gouvernants

bonne journée

Bonjour L'angevin, Cette peur est elle vraiment justifiée? peux tu nous dire, pour un médecin qui a fait "un faux" comment ça se sait? (c'est pour la petite fille de ma compagne  )
merci à toi
Michel N
Michel N

Messages : 150
Localisation : Montauban

http://michel1955.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Mar 26 Fév 2019 - 11:01

bonjour,

justifiée? c'est un coup de pocker en sachant qu'en effet on peut faire un faux bien monté; avant c'était plus facile car il n'y avait pas l'hépatite B. en effet, il suffit que nos institutions décident de controler par un dosage d'anticorps si la personne a été vaccinée et qu'il découvrent que le taux est nul; cela mettera la puce à l'oreille et il peut y avoir un double controle dans la patientelle du médecin: bilan sanguin pour tous ceux qui auraient du être vacciné et interrogatoire trés gestapot de la part de médecins fonctionnaires qui aiment casser du généraliste;il y a toujours un patient qui craquera.

il faut pour réaliser non un faux mais une vraie fausse vaccination que la famille soit d'accord et de toute confiance aussi pour le médecin; il faut que le médecin prescrive le vaccin; il faut aller chez le médecin avec le vaccin; dans le secret de sa consultation le vaccin peut être fait ailleurs que sur la personne; l'ampoule vaccinale en fin de consultation finit à la poubelle de toute façon. et le carnet de vaccination est mis à jour.
c'est une façon de faire qui circule sous le manteau mais de façon trés épisodique quand on a vraiment un médecin de famille avec lequel il y a une confiance aveugle réciproque. c'est un gros risque pour le médecin nos gouvernants aiment les chasses aux sorcières.
il faut aussi éviter de tenter le diable en allant faire un voyage où les maladies infectieuses sont monnaie courante. je pense à la polio et le tétanos.

mais quand on est vraiment obligé de les faire, l'sio et l'homéo bien menés évitent pas mal de complications.

l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Michel N le Ven 8 Mar 2019 - 10:08

Dr. Vercoutère dénonce les dangers de la vaccination en se référant à la sagesse chinoise

Dr. Vercoutère
Une vaccination industrielle meurtrière
On tente de culpabiliser les français en affichant 10 morts présumés d’enfants de la rougeole en France entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2016. Il faut savoir qu’en médecine chinoise la rougeole est une phase exutoire permettant d’évacuer des miasmes liés à la vie intra-utérine. Depuis 5000 ans les chinois espèrent voir leurs enfants faire une rougeole et ils s’en réjouissent…
En France, au nom de 10 morts présumés d’une phase d’évolution normale de l’enfance, on impose 11 vaccins intégrant 73 souches de virus pour des millions d’enfants. On y intègre 20 à 30 toxiques et nano-toxiques interdits par toutes les législations industrielles internationales en vigueur, en y associant 73 virus dits atténués, souches cancérisées pour la plupart, sur du sérum de veau ou de n’importe quel animal comme le porc, poulet ou singe, allez savoir !
La politique d’industrie vaccinale n’est ni scientifique, ni rationnelle. Elle ne répond à aucune logique sanitaire scientifiquement éprouvée. Interdire des produits toxiques comme le mercure dans tout produit de consommation, mais autoriser ces mêmes produits dans des vaccins obligatoires, est illogique et meurtrier.
Il pèse sur la vaccination obligatoire l’exhalation de puanteurs mercantiles totalement étrangères au serment d’Hippocrate, à la médecine, à la science en général et à toute politique digne de ce nom.
Ceux qui soutiennent cette puanteur ne sont plus des hommes politiques, ils sont tout autre chose. Cette autre chose relève d’un machiavélisme reposant sur une volonté de nuire aux peuples, une volonté de les réduire, une volonté de les soumettre dans ce qu’ils ont de plus chers : leurs enfants. La naïveté, l’insouciance, la confiance aveugle en l’autorité «dite sanitaire», la peur de la différence, la peur des «pouvoirs publics» avec leurs relais coercitifs face à l’innommable finiront par s’évanouir, disparaître.
Alors les puants de la vaccination industrielle devront vite quitter le pays pour sauver leur peau devant des peuples en colère.
Il m’a été donné de rencontrer la directrice d’un centre d’enfants autistes, il y a quelques années. Après une longue discussion, je lui ai demandé :
- «D’après vous, au vu des dossiers médicaux, combien d’enfants sont ici suite à une vaccination qui a mal tourné ? » Très embarrassée, mais connaissant mon combat de vie contre l’obligation vaccinale, elle me répondit :
- «Plus de 80 % des enfants atteints d’autisme dans ce centre, le sont suite à des vaccins, c’est clair ! Or, les parents n’en ont même pas conscience ! »
Dans le cadre amical de Morphéus, j’ai rencontré un ancien employé de Sanofi. Nous tairons son nom ici. Responsable de l’expédition de centaines de milliers vaccins à destination de l’Afrique, il posa des questions sur les risques vaccinaux au directeur d’exploitation Sanofi. Ce dernier, agacé par ces questions, hurla : « Ici, c’est comme à l’armée, on a le droit à 4 % de pertes en ce qui concerne les vaccins ! Si vous n’êtes pas content, prenez la porte ! D’ailleurs, vous êtes viré ! »
C’est ainsi que se termina la toute petite carrière de notre ami chez Sanofi.
J’ai consacré ma vie et sacrifié ma carrière de médecin parce que je suis resté fidèle au serment d’Hippocrate, en disant la vérité sur la dangerosité et l’inanité de la vaccination industrielle telle qu’elle se pratique aujourd’hui. J’ai rencontré des ministres, des députés, toutes sortes d’élus qui connaissaient parfaitement la situation. J’ai été traîné devant les tribunaux des conseils de l’Ordre, condamné à des amendes, suspendu du tableau du conseil de l’Ordre, ce qui m’a empêché d’avoir un cabinet médical durant 25 ans !
S’il y a un médecin en France qui a respecté le serment d’Hippocrate, sans jamais plier devant ce qu’on peut appeler la mafia industrialo-médicale, c’est bien moi, Marc Vercoutère. J’en suis fier, et quoi qu’il m’en coûta dans ma vie d’homme, j’ai fait mon devoir, fidèle à l’éthique de l’ancestral art médical.
Que les Dieux m’en soient témoin
Dr. Vercoutère.
Décembre 2018
Michel N
Michel N

Messages : 150
Localisation : Montauban

http://michel1955.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Michel N le Ven 8 Mar 2019 - 10:11

@l'angevin a écrit:

il faut pour réaliser non un faux mais une vraie fausse vaccination que la famille soit d'accord et de toute confiance aussi pour le médecin; il faut que le médecin prescrive le vaccin; il faut aller chez le médecin avec le vaccin; dans le secret de sa consultation le vaccin peut être fait ailleurs que sur la personne; l'ampoule vaccinale en fin de consultation finit à la poubelle de toute façon. et le carnet de vaccination est mis à jour.
c'est une façon de faire qui circule sous le manteau mais de façon trés épisodique quand on a vraiment un médecin de famille avec lequel il y a une confiance aveugle réciproque. c'est un gros risque pour le médecin nos gouvernants aiment les chasses aux sorcières.
il faut aussi éviter de tenter le diable en allant faire un voyage où les maladies infectieuses sont monnaie courante. je pense à la polio et le tétanos.

mais quand on est vraiment obligé de les faire, l'sio et l'homéo bien menés évitent pas mal de complications.

et pour une contre indication?
Michel N
Michel N

Messages : 150
Localisation : Montauban

http://michel1955.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Ven 8 Mar 2019 - 11:01

bonjour,

il y a deux types de contre indications:

-les temporaires: la présence au moment de la vaccination d’une maladie aiguë avec fièvre; les médecins passent hélas outre  et c'est triste; un rhume est infection aiguë par exemple surtout si il y un train fébrile.

-les définitives:
une allergie grave connue à l’un des composants du vaccin ;
une réaction allergique grave lors d’une précédente injection du vaccin.
certaines maladies chroniques, déficit immunitaire (par exemple, dû au VIH, à un traitement immunosuppresseur…)
en étant un peu plus explicite:
"Vaccination : les principales contre-indications
En règle général, vous ne pourrez pas vous faire vacciner si vous avez :

Une maladie ou de la fièvre au moment de la vaccination
Une allergie grave connue à l'un des composants du vaccin
Une réaction allergique grave lors d'une précédente injection du vaccin.
C'est particulièrement vrai en ce qui concerne le vaccin à germe entier contre la coqueluche, qui peut entraîner une réaction fébrile importante. Ce vaccin est contre-indiqué en cas d'encéphalopathie évolutive. Il ne doit pas être réitéré s'il a entraîné une première fois des réactions majeures (fièvre à 40°, convulsions, syndrome des cris persistants, état de choc). Des antécédents de convulsions sans rapport avec la vaccination ne constituent pas une contre-indication, mais peuvent justifier un traitement préventif contre les convulsions ou contre la fièvre, au moment de la vaccination.

Aussi, une allergie grave aux protéines d'œuf contre-indique les vaccins contre la fièvre jaune, la grippe, l’encéphalite à tiques car leur production comporte une étape de culture sur œufs de poule.

Des contre-indications spécifiques pour certains vaccins
Il existe aussi des contre-indications qui peuvent être spécifiques à certains vaccins. Ainsi, tous les vaccins à virus vivants atténués sont contre-indiqués en cas de :

Déficit immunitaire (que celui-ci soit congénital ou acquis, consécutif, par exemple, à un traitement, une maladie maligne, un sida...)
Grossesse (bien que de nombreuses études aient montré l’absence de conséquences pour le fœtus )
Certaines maladies chroniques.
Cela concerne donc :

Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole  (ROR)
Le vaccin contre la varicelle
Le vaccin contre la fièvre jaune.


bonne journée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par lola83 le Lun 11 Mar 2019 - 13:54

Merci beaucoup pour toutes ces précisions et ce témoignage de docteur honnête et courageux
mon docteur m'a parlé de thuya en prévention si j'ai bien noté
lola83
lola83

Messages : 170
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Lun 11 Mar 2019 - 15:19

bonjour,

oui c'est un remède qui est bon.

chaque  médecin homéopathe a son protocole "maison selon son expérience.
voici un qui marche pas mal mais qui est un peu complexe:

La veille ou le matin de la vaccination : Thuya 9 CH, 1 dose .

Le premier dimanche suivant la vaccination, Thuya 9 CH, 1 dose.

Le deuxième dimanche, VAB 15 CH, 1 dose.

Le troisième dimanche, Silicea 15 CH, 1 dose.

Le quatrième dimanche, selon la vaccination pratiquée,
1 dose, de :
Natrum muriaticum 9 CH  pour le tétanos
Gelsemium 9 CH pour la poliomyélite,
Mercurius solubilis 9 CH ou DTTAB 9 CH pour la diphtérie,
Phosphorus 9 CH pour l’hépatite,
Nux vomica 9 CH ou VAB 9 CH pour le BCG,

Pulsatilla 9 CH ou Morbillinum 9 CH pour la rougeole,
DTTAB 9 CH pour la typhoïde,

c'est peu complexe, l'idéal ce serait d'avoir l'isothérapie du vaccin injecté.

bonne journée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par lola83 le Lun 11 Mar 2019 - 19:03

merci beaucoup , je vais noter tout ça sérieusement car je vais bientôt être grand mère , et je crois que ma belle fille se pliera aux diktat des labos
lola83
lola83

Messages : 170
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Michel N le Mar 12 Mar 2019 - 9:48

et pour les 11 vaccins quelles contre indications ? et quels risques court un medecin de se faire pincer s'il fait des faux certificats de contre indication?
Michel N
Michel N

Messages : 150
Localisation : Montauban

http://michel1955.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par lola83 le Mar 12 Mar 2019 - 10:41

je suppose que les contre indications sont les mêmes
et les risques sont grands malheureusement jusqu'à radiation de l'ordre des médecins et interdiction d'exercer
lola83
lola83

Messages : 170
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Mar 12 Mar 2019 - 16:25

@Michel N a écrit:et pour les 11 vaccins quelles contre indications ? et quels risques court un medecin de se faire pincer s'il fait des faux certificats de contre indication?

bonjour,

en effet ceux sont les mêmes contre-indications tant définitives que relatives. le problème c'est que la notion d'infection est trés variable d'un médecin sur l'autre.

le médecin risque outre des problèmes pénaux avec amande et peine de prison ,au minimum une radiation de 3 mois au pire une radiation à vie.
bref c'est trés chaud actuellement surtout que nos labos via les politiques font pression.

on est hélas dans la m....
surtout que l'on s'attend à une "génération sacrifiée" avec beaucoup de dégâts.
même si de nombreux scientifiques s'opposent à cette pratique des 11 vaccins, il faudra des victimes pour faire bouger les choses; et une victime c'est déjà trop.

bonne soirée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Michel N le Mar 12 Mar 2019 - 17:24

Et comment peut il se faire pincer ?
Michel N
Michel N

Messages : 150
Localisation : Montauban

http://michel1955.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Mar 12 Mar 2019 - 18:40

bonjour,

dénonciation par un parent qui a appris par un patient de ce médecin qu'il l'avait fait sur son enfant; c'est fou ce que les gens sont méchant.
enquête en milieu scolaire par le médecin scolaire qui trouve un gamin dit vacciné et aux tests immuno négatifs(dans ce cas là on refait les vaccins chez un autre médecin) et il y a contrôle avec harcèlement des parents. la DASS et la sécu savent faire craquer les gens et leur interrogatoire n' a rien à envier à ceux de la Gestapo. Les médecins sont déjà fliqués par la sécu.
et enfin, dénonciation par un confrère jaloux et méchant(et il y en a dans cette profession (des loups habillés en agneau)

bonne soirée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Kiwi le Jeu 2 Mai 2019 - 23:05

Un jour, un chercheur en vaccinologie a vu son collègue perdre son enfant à la suite d’une vaccination. Le doute s’est insinué, et la réalité a fait le reste. Aujourd’hui à la retraite, il dévoile les dessous de la vaccination. Interview issue du magazine Nexus.

« Je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges ».

Jon Rappoport : Combien de temps avez-vous travaillé sur les vaccins ?

Dr Mark R. : Longtemps. Plus de dix ans.

JR : Vous étiez jadis convaincu que les vaccins étaient le signe d’une bonne médecine.

Dr MR : Oui, c’est vrai. J’ai contribué à l’élaboration de quelques vaccins. Je ne vous dirai pas lesquels.

JR: Pourquoi ?

Dr MR : Je veux préserver ma vie privée.

JR : Vous pensez donc que vous pourriez avoir des problèmes si vous vous montriez au grand jour ?

Dr MR : Je pense que je pourrais perdre ma retraite.

JR : Pour quelles raisons ?

Dr MR : Les raisons importent peu. Ces gens ont les moyens de vous attirer des ennuis, quand vous avez jadis été « membre du Club ». Je connais une ou deux personnes qui ont été placées sous surveillance, qui ont été harcelées.

JR : Harcelées par qui ?

Dr MR: Le FBI.

JR : Vraiment ?

Dr MR : Bien sûr.. Le FBI utilisait d’autres prétextes. Et le fisc peut débarquer, lui aussi.

JR : Vive la liberté d’expression.

Dr MR : Je faisais « partie du petit cercle fermé ». Si maintenant je me mettais à citer des noms et à porter des accusations contre tel ou tel chercheur, je risquerais d’avoir des ennuis.

JR : Croyez-vous que les gens devraient avoir le droit de choisir de se faire vacciner ou pas ?

Dr MR : Sur un plan politique, oui. Sur un plan scientifique, les gens ont besoin d’être informés de façon à pouvoir faire le bon choix. C’est une chose de dire qu’il est bon de laisser le choix. Mais si tout n’est que mensonge, comment choisir ? D’autre part, si la FDA était dirigée par des gens honorables, ces vaccins ne seraient jamais autorisés. Ils seraient étudiés jusque dans leurs moindres détails.

JR : Il y a des historiens médicaux qui affirment que le déclin global des maladies n’est pas dû aux vaccins.

Dr MR :Je sais. Pendant longtemps je n’ai pas tenu compte de leur travail.

JR: Pourquoi ?

Dr MR: Parce que j’avais peur de ce que j’allais découvrir. Ma tâche consistait à mettre au point des vaccins. Mon gagne-pain dépendait de la poursuite de ce travail.

JR : Et ensuite ?

Dr MR : J’ai mené ma propre enquête.

JR : Quelles conclusions en avez-vous tirées ?

Dr MR : Le déclin de la maladie s’explique par l’amélioration des conditions de vie.

JR : Quelles conditions ?

Dr MR : De l’eau plus propre. Des systèmes d’égout élaborés. La nutrition. Des aliments plus frais. Une baisse de la pauvreté. Il y a beau y avoir des germes partout, quand on est en bonne santé on ne contracte pas les maladies aussi facilement.

JR : Qu’avez-vous ressenti au terme de votre enquête ?

Dr MR : Du désespoir. J’ai pris conscience que je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges.

JR : Y a-t-il des vaccins plus dangereux que d’autres ?

Dr MR : Oui. Le DTC (diphtérie-tétanos-coqueluche), par exemple. Le ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Mais certains lots sont plus dangereux que d’autres. En ce qui me concerne, je pense que tous les vaccins sont dangereux.

JR : Pourquoi ?

Dr MR : Pour plusieurs raisons. Ils entraînent le système immunitaire humain dans un processus qui a tendance à affaiblir l’immunité. Ils peuvent véritablement provoquer la maladie qu’ils sont censés prévenir.

JR : Pourquoi citons-nous des statistiques qui semblent prouver que les vaccins ont brillamment réussi à éradiquer des maladies ?

Dr MR : Pourquoi ? Pour donner l’illusion que ces vaccins sont utiles. Si un vaccin supprime les symptômes visibles d’une maladie telle que la rougeole, tout le monde s’imagine que ce vaccin est une réussite. Mais, sournoisement, le vaccin peut porter atteinte au système immunitaire lui-même. Et s’il provoque d’autres maladies par exemple, une méningite ce fait est dissimulé, parce que personne ne croit le vaccin capable d’une telle chose. Le lien passe inaperçu.

JR : On dit que le vaccin contre la variole a éradiqué la maladie en Angleterre.

Dr MR : Oui. Mais lorsque vous étudiez les statistiques disponibles, les choses apparaissent sous un jour différent.

JR : C’est-à-dire ?

Dr MR : Il y avait des villes d’Angleterre où des gens non vaccinés n’attrapaient pas la variole. Il y avait des endroits où des gens vaccinés connaissaient une épidémie de variole. Et la variole était déjà en voie de disparition avant que le vaccin ne soit introduit.

JR : Vous êtes donc en train de dire que l’on nous a raconté des histoires.

Dr MR : Oui. C’est exactement ce que je suis en train de dire. C’est une histoire montée de toutes pièces pour convaincre les gens que les vaccins sont invariablement efficaces et inoffensifs. Une contamination omniprésente

JR : Bon, vous avez travaillé dans des laboratoires où la pureté est un aspect dont il faut tenir compte.

Dr MR : Le public pense que ces laboratoires, ces unités de production, sont les endroits les plus propres du monde. C’est faux. La contamination est omniprésente. Vous avez toutes sortes de débris qui s’introduisent dans les vaccins.

JR : Par exemple, le virus simiesque SV4O se glisse dans le vaccin antipoliomyélitique.

Dr MR : Eh bien oui, cela est arrivé. Mais ce n’est pas de cela que je veux parler. Le SV4O s’est introduit dans le vaccin antipoliomyélitique parce que ce vaccin a été fabriqué à partir de reins de singes. Mais je veux parler d’autre chose. Des réelles conditions de travail en laboratoire. Des erreurs. Des erreurs dues à un manque d’attention. Le SV40, que l’on a plus tard trouvé dans des tumeurs cancéreuses… était ce que j’appellerais un problème structurel. C’était un élément reconnu du processus de fabrication. Si vous utilisez des reins de singes, vous ouvrez la porte à des germes dont vous ignorez la présence dans ces reins.

JR : D’accord, mais laissons provisoirement de côté cette distinction entre les différents types de contaminants. Quels contaminants avez-vous découverts au cours de vos longues années d’activité au sein de l’industrie des vaccins ?

Dr MR : Je vais vous donner quelques exemples de ce que j’ai trouvé, et aussi de ce que certains de mes collègues ont découvert. En voici une liste partielle. Dans le vaccin contre la rougeole Rimavex , nous avons trouvé divers virus aviaires. Dans le vaccin antipoliomyélitique, nous avons trouvé l’acanthamoeba, qui est une amibe dite « dévoreuse de cerveau ». Le cytomégalovirus simiesque dans le vaccin antipoliomyélitique. Le virus spumeux simien dans le vaccin antirotavirus. Des virus de cancers aviaires dans le vaccin ROR. Divers microorganismes dans le vaccin contre l’anthrax. J’ai trouvé des inhibiteurs enzymatiques potentiellement dangereux dans plusieurs vaccins. Des virus de canard, de chien et de lapin dans le vaccin contre la rubéole. Le virus de la leucose aviaire dans le vaccin contre la grippe. Un pestivirus dans le vaccin ROR.

JR : Entendons-nous bien sur ce point. Il s’agit là de contaminants n’entrant pas dans la composition des vaccins.

Dr MR : Exact. Et si vous essayez de chiffrer les préjudices que ces contaminants peuvent causer, eh bien, c’est difficile de le savoir parce qu’aucun essai n’a été réalisé, ou alors très peu. C’est la roulette russe. Vous prenez le risque. Par ailleurs, la plupart des gens ignorent que certains vaccins antipoliomyélitiques, certains vaccins d’adénovirus et certains vaccins contre la rubéole, l’hépatite A et la rougeole ont été fabriqués à partir de tissu de fœtus humain avorté. Il m’est arrivé de découvrir ce que je croyais être des fragments bactériens ainsi que le virus de la polio dans ces vaccins, qui pouvaient très bien provenir de ce tissu fœtal. Lorsque vous recherchez des contaminants dans les vaccins, vous pouvez tomber sur des choses qui sont étonnantes. Vous savez qu’elles ne devraient pas se trouver là, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit. J’ai trouvé ce que j’ai cru être un tout petit « fragment » de cheveu humain et aussi du mucus humain. J’ai découvert ce qui ne peu

t être appelé autrement que « protéine étra
ngère », ce q

ui pourrait vouloir dire à peu près tout et n’importe quoi. Il pourrait s’agir d’une protéine d’origine virale.

JR : Comment vos découvertes ont-elles été accueillies ?

Dr MR : En gros, on m’a dit « Ne t’en fais pas ; c’est inévitable ». Dans la fabrication des vaccins, on utilise divers tissus animaux, et c’est là que ce genre de contamination intervient. Bien entendu, je ne parle même pas des produits chimiques classiques tels que le formaldéhyde, le mercure et l’aluminium qui sont délibérément introduits dans les vaccins à titre de conservateurs].

JR :Ces informations sont pour le moins atterrantes.
::
Dr MR :Oui. Et je ne parle là que de certains contaminants biologiques. Qui sait combien, encore, peuvent être décelés ? Les autres, nous ne les trouvons pas parce qu’il ne nous vient pas à l’idée de les chercher. Si l’on utilise du tissu, disons d’oiseau, pour fabriquer un vaccin, combien de germes potentiels peut-il y avoir dans ce tissu ? Nous n’en avons aucune idée. Nous n’avons pas la moindre idée de leur nature, ni des effets qu’ils pourraient avoir sur l’homme.
Faux postulats sur leur innocuité

JR : Et au-delà de la question de la pureté ?

Dr MR Là, nous retombons sur cette idée erronée que se font les gens à propos des vaccins : à savoir, qu’ils stimulent de façon complexe le système immunitaire afin de créer les conditions d’immunisation contre la maladie. C ’est là que nous faisons erreur. Ça ne marche pas comme ça. Un vaccin est supposé « créer » des anticorps qui, indirectement, offrent une protection contre la maladie. Toutefois , le système immunitaire est bien plus vaste et va bien au-delà des anticorps et de leurs cellules « tueuses » respectives. JR Le système immunitaire, c’est quoi au juste…? Dr MR C’est vraiment le corps tout entier. Plus l’esprit. On pourrait dire que tout cela forme le système immunitaire. C’est pour ça, qu’au beau milieu d’une épidémie, on peut trouver des personnes qui restent en bonne santé. JR L’état de santé général est donc important. Dr MR Plus qu’important. Vital. JR Comment s’arrange-t-on pour nous présenter les statistiques des vaccins de façon trompeuse ? Dr MR Il y a de nombreuses façons de procéder. Par exemple, supposez que 25 personnes ayant été vaccinées contre l’hépatite B contractent l’hépatite. Eh bien, l’hépatite B est une maladie du foie. Mais bien des choses peuvent être appelées ‘maladie du foie’. On peut modifier le diagnostic. On a alors dissimulé la cause profonde du problème JR Et ça arrive ? Dr MR Tout le temps. Il faut que ça arrive, si les médecins partent automatiquement du principe que les personnes vaccinées ne contractent jamais la maladie contre laquelle elles sont désormais censées être protégées. Et c’est exactement de ce principe que partent les médecins. Vous savez, c’est un raisonnement circulaire. C’est un circuit fermé. Il n’admet pas d’erreur. Pas d’erreur possible. Si une personne qui a été vaccinée contre l’hépatite contracte l’hépatite ou quelque autre maladie, on exclut automatiquement tout lien avec le vaccin. JR Durant vos années de travail dans l’industrie des vaccins, combien de médecins de votre entourage ont admis que les vaccins posaient problème ? Dr MR Aucun. Il y en avait quelques-uns des chercheurs travaillant dans des compagnies pharmaceutiques] qui en privé remettaient en question ce qu’ils faisaient. Mais ils n’auraient jamais fait de révélations, pas même au sein de leur compagnie.
Pas de doutes, pas d’enquête JR Quel a été le tournant décisif pour vous ? Dr MR J’avais un ami dont l’enfant est mort après une injection du vaccin DTC. JR Avez-vous mené l’enquête ? Dr MR Oui, de façon informelle. J’ai découvert que cet enfant se portait à merveille avant la vaccination. Rien ne pouvait expliquer son décès, si ce n’est le vaccin. C’est là que j’ai commencé à avoir des doutes. Bien entendu, je voulais croire que l’enfant avait reçu un mauvais vaccin provenant d’un mauvais lot. Mais en examinant les choses plus en détail, j’ai découvert que ce n’était pas le cas dans cet exemple précis. J’étais aspiré dans une spirale de doutes qui ne faisaient que grandir au fil du temps. J’ai poursuivi mon enquête. J’ai découvert que, contrairement à ce que je pensais, les vaccins n’étaient pas testés de façon scientifique. JR Que voulez-vous dire ? Dr MR Par exemple, on ne réalise jamais d’étude à long terme sur un vaccin à l’aide d’un groupe témoin. Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas de suivi correct et approfondi, prenant en compte le fait que les vaccins peuvent provoquer, avec le temps, divers symptômes et de graves problèmes sortant du cadre de la maladie contre laquelle la personne a été vaccinée. Une fois encore, on part du principe que les vaccins ne peuvent pas entraîner de problèmes. Alors pourquoi se donner la peine de le vérifier ? En outre, ce que l’on appelle ‘réaction au vaccin’ est bien défini, de sorte que toutes les réactions indésirables sont censées survenir très vite après l’injection du vaccin. Mais cela n’a aucun sens. JR Pourquoi cela n’a-t-il aucun sens ? Dr MR Parce que le vaccin continue de toute évidence à agir dans le corps pendant une longue période après l’injection. Une réaction peut être progressive. La détérioration peut être graduelle. Des problèmes neurologiques peuvent apparaître au fil du temps. C’est d’ailleurs ce qui se passe, selon les dires mêmes d’une analyse traditionnelle. Alors pourquoi cela ne pourrait-il pas être le cas avec les vaccins ? Si un empoisonnement chimique peut survenir de façon progressive, pourquoi ça ne pourrait pas être le cas d’un vaccin qui contient du mercure ? JR Et c’est ce que vous avez découvert ? Dr MR Oui. On trouve des liens la plupart du temps. Ces liens ne sont pas parfaits. Mais si vous avez cinq cent parents dont les enfants présentent des lésions neurologiques dans l’année qui suit une vaccination, cela devrait suffire à déclencher une enquête intensive. JR Cela a-t-il suffi ? Dr MR Non. Jamais. Cela est très révélateur. JR C’est-à-dire ? Dr MR Les personnes qui mènent l’enquête ne cherchent pas vraiment à examiner les faits. Elles partent du principe que les vaccins sont inoffensifs. Par conséquent, lorsqu’elles daignent enquêter, elles mettent invariablement les vaccins hors de cause. Elles déclarent, « Ce vaccin est sans danger ». Mais sur quoi basent-elles leur jugement ? Sur des définitions et des idées qui lavent automatiquement le vaccin de tout soupçon. JR Il y a de nombreux cas où une campagne de vaccination a échoué, où les gens ont contracté la maladie contre laquelle ils ont été vaccinés. Dr MR Oui, il y a beaucoup d’exemples de ce genre. Et là on fait tout simplement abstraction des preuves. On n’en tient pas compte. Les spécialistes disent, et encore quand ils daignent s’exprimer, qu’il s’agit de cas isolés mais que globalement le vaccin s’est avéré sans danger. Mais si vous additionnez toutes les campagnes de vaccination où il y a eu des préjudices et des maladies, vous vous rendez compte qu’il ne s’agit pas de cas isolés. JR Avez-vous déjà abordé le sujet dont nous parlons avec des collègues lorsque vous étiez encore en activité dans l’industrie des vaccins ? Comment ont-ils réagi ? Dr MR Plusieurs fois, on m’a dit de me tenir tranquille. On m’a clairement fait comprendre que je ferais mieux de me remettre au travail et d’oublier mes états d’âme. Il m’est arrivé de susciter des réactions de peur. Certains collègues cherchaient à m’éviter. Ils redoutaient d’être déclarés « coupables par association ». Dans l’ensemble, cependant, je me suis tenu à carreaux. J’ai veillé à ne pas m’attirer de problèmes. JR Si les vaccins sont nocifs, pourquoi les administre-t-on ? Dr MR Tout d’abord, il n’y a pas de « si ». Ils sont nocifs. Ce qui est plus difficile, c’est de savoir s’ils font du mal aux personnes qui ne semblent pas en pâtir. Ensuite, on en arrive au genre de recherches que l’on devrait faire, mais que l’on ne fait pas. Les chercheurs devraient s’efforcer de découvrir une sorte de carte, ou d’organigramme, montrant exactement ce que les vaccins font dans le corps à partir du moment où ils y pénètrent. Ces recherches n’ont pas été menées. Quant à la raison pour laquelle on administre les vaccins, nous pourrions passer deux jours entiers rien qu’à. énumérer toutes ces raisons. Comme vous l’avez souvent dit, à différents niveaux du système, chacun a une bonne raison : l’argent, la peur de perdre son travail, le désir de gagner des bons points, le prestige, les récompenses, la promotion, un idéalisme mal inspiré, un certain automatisme, etc. JR Le battage entourant le vaccin de l’hépatite B semble un bon filon. Dr MR Je le pense, en effet. Affirmer que les bébés doivent se faire vacciner et puis, l’instant d’après, admettre qu’une personne contracte l’hépatite B en ayant des relations sexuelles et en partageant des seringues est une juxtaposition ridicule. Les autorités médicales essaient de se couvrir en disant qu’aux États-Unis environ 20.000 enfants contractent chaque année l’hépatite B par des « voies inconnues », c’est pourquoi tous les bébés doivent se faire vacciner. Je conteste ce chiffre de 20.000 et les prétendues études qui l’étayent. JR Andrew Wakefield, le médecin britannique qui a divulgué le lien entre le vaccin ROR et l’autisme, vient de se faire licencier de l’hôpital londonien où il travaillait. Dr MR Oui. Wakefield a fait un sacré bon boulot. Les liens qu’il a établis entre le vaccin et l’autisme sont stupéfiants… JR Je sais qu’à Hollywood, si une célébrité affirme publiquement qu’elle ne veut pas d’un vaccin, elle fiche sa carrière en l’air. Dr MR Hollywood est très étroitement lié au cartel médical. Il y a plusieurs raisons à cela, mais l’une d’entre elles est simplement que, dès qu’un acteur est célèbre, la moindre de ses déclarations peut avoir un énorme retentissement médiatique. En 1992, j’ai assisté à votre manifestation contre la FDA au centre ville de Los Angeles. Un ou deux acteurs se sont élevés contre la FDA. Depuis , rares sont les acteurs qui ont osé critiquer d’une façon ou d’une autre le cartel médical. JR Au sein des National Institutes of Health, quelle humeur règne-t-il, quel est l’état d’esprit général ? Dr MR Les gens se battent pour obtenir des subventions de recherche. Remettre en question le statu quo est bien la dernière chose qui leur viendrait à l’esprit. Ils se livrent déjà à une guérilla interne pour cet argent. Ils n’ont pas besoin de problèmes supplémentaires. C’est un système très isolé. Il repose sur l’idée que, somme toute, la médecine moderne est une formidable réussite sur tous les fronts. Admettre l’existence de problèmes systémiques dans un domaine ou un autre revient à jeter le doute sur l’entreprise toute entière. On pourrait alors penser que le NIH est le dernier endroit où l’on songerait à organiser des manifestations. Mais c’est exactement le contraire. Si cinq mille personnes venaient demander des comptes sur les véritables avantages de ce système de recherche, exigeant de savoir quels réels avantages les milliards de dollars engloutis dans cet organisme ont apporté au public en terme de santé, ce pourrait être le début de quelque chose. Cela risquerait de mettre le feu aux poudres. On pourrait avoir, si les manifestations se multipliaient, toutes sortes de retombées. Des chercheurs, quelques-uns du moins, commenceraient peut-être à laisser filtrer des informations. JR Que dire du pouvoir destructeur combiné d’un certain nombre de vaccins administrés aujourd’hui aux bébés ? Dr MR C’est une mascarade et un crime. Aucune étude approfondie n’a jamais été réalisée là-dessus. Là encore, on part du principe que les vaccins sont sans danger et, par conséquent, que n’importe quelle association de vaccins est elle aussi sans danger. Mais la vérité, c’est que les vaccins ne sont pas sans danger. Par conséquent, les dommages potentiels augmentent lorsque l’on administre beaucoup de vaccins sur une courte période. JR Ensuite, nous avons la saison de la grippe, en automne. Dr MR Oui. Comme s’il n’y avait qu’en automne que ces germes en provenance d’Asie affluaient vers les États-Unis ! Le public avale ça. Si ça arrive en avril, c’est un mauvais rhume. Si ça arrive en octobre, c’est la grippe. JR Regrettez-vous d’avoir travaillé toutes ces années dans l’industrie des vaccins ? Dr MR Oui. Mais après cette interview, je le regretterai un peu moins. Et je travaille autrement. Je divulgue des informations à certaines personnes lorsque je pense qu’elles en feront bon usage.
Aux fabricants de prouver l’innocuité des vaccins JR Quel message adressez-vous au public ? Dr MR Que la responsabilité d’établir l’innocuité et l’efficacité des vaccins incombe à ceux qui les fabriquent et autorisent leur usage. Tout simplement. Ce n’est ni à vous ni à moi d’en apporter la preuve. Et pour avoir des preuves, il faut des études à long terme bien conçues. Il faut un suivi approfondi. On doit interroger les mères et prêter attention à ce qu’elles disent sur leur bébé et sur ce qui leur est arrivé après une vaccination. On a besoin de tout ça - de choses qu’on n’a pas. JR Existe-t-il un moyen de comparer la fréquence relative de ces différents effets ? Dr MR Non. Parce que le suivi est insuffisant. On ne peut que spéculer. Sur une population de cent mille enfants qui se font vacciner contre la rougeole, si vous demandez combien attrapent la rougeole et combien développent d’autres problèmes dus au vaccin, vous n’avez pas de réponse fiable. C’est exactement ce que je suis en train de dire. Les vaccins sont des superstitions. Et avec les superstitions, on ne dispose pas de faits exploitables. On ne recueille que des histoires, dont la plupart ont pour but de conforter les gens dans leurs croyances. Mais, à partir de nombreuses campagnes de vaccination, nous pouvons reconstituer un récit qui révèle des choses très inquiétantes. Des gens ont subi des préjudices. Le préjudice est réel, il peut être profond et il peut conduire à la mort. Le préjudice ne se limite pas à quelques cas comme on a voulu nous le faire croire. Aux États-Unis, il y a des groupes de mères qui témoignent sur l’autisme et les vaccins pour enfants. Elles se font connaître et se lèvent lors des réunions. Elles essaient ni plus ni moins de combler le vide qui a été créé par les chercheurs et les médecins qui s’en lavent les mains. JR Avec du recul, pouvez-vous vous remémorer une bonne raison de dire que les vaccins sont une réussite ? Dr MR Non, aucune. Si j’avais un enfant aujourd’hui, la dernière chose que je permettrais serait bien de le faire vacciner. J’irais vivre dans un autre État s’il le fallait. Je changerais de nom. Je disparaîtrais avec ma famille. Je ne dis pas que je serais obligé d’en arriver là. Il y a des moyens plus distingués de contourner le système, si l’on sait s’y prendre. Vous pouvez être dispensé, dans chaque état, pour des raisons religieuses et/ou philosophiques. Mais si les choses se corsaient, je n’hésiterais pas à partir. JR Et pourtant il y a partout des enfants qui se font vacciner et semblent en bonne santé. Dr MR C’est le mot ! Qui « semblent » ! Qu’en est-il des enfants incapables de se concentrer sur leurs études ? Qu’en est-il des enfants qui piquent régulièrement des colères ? Qu’en est-il des enfants qui ne sont pas vraiment en possession de toutes leurs facultés mentales ? Je sais que ces choses ont diverses origines, mais les vaccins en sont une. Je ne prendrais pas le risque. Je ne vois aucune raison de prendre ce risque. Et franchement, je ne vois aucune raison de laisser le gouvernement avoir le dernier mot. Au vu de mon expérience, l’expression ‘médecine étatique’ est en soi contradictoire. C’est l’un ou l’autre, mais pas les deux. JR Les règles du jeu sont donc équitables. Dr MR Oui. Laissez ceux qui le veulent se faire vacciner. Laissez ceux qui s’y opposent les refuser. Mais, comme je l’ai dit plus tôt, on ne peut parler de règles équitables si les dés sont pipés. Et lorsqu’il s’agit des bébés, ce sont les parents qui prennent toutes les décisions. Ces parents ont besoin d’une bonne dose de vérité. Que dire de l’enfant dont j’ai parlé oui est mort du vaccin DTC ? Sur quelles informations ses parents se sont-ils basés ? Je peux vous dire qu’ils y ont longuement réfléchi. Ce n’étaient pas des informations authentiques. JR Les responsables de la communication médicale, de concert avec la presse, effraient les parents à coup de scénarios catastrophes sur ce qui va arriver si leurs enfants ne se font pas vacciner. Dr MR Ils laissent entendre que c’est criminel de refuser le vaccin. Cela équivaut à être de mauvais parents. C’est en étant mieux informé que l’on peut combattre cela. Ce n’est jamais facile de lutter contre les autorités. Et il n’y a que vous pour décider de le faire ou pas. À chacun de choisir son camp. Le cartel médical aime ce genre de pari. Il est à peu près certain que la peur l’emportera.
Voir le décryptage du vaccin H1N1 sur TF1
videos.tf1.fr (2 mn)
Le virus utilisé dans le vaccin H1N1 est issu de manipulations génétiques
Personne ne sait ce qu'il va devenir dans l'organisme et au contact d'autres virus, d'autant que les études n'ont "pas été faites", et que le virus d'origine était lui même artificiel.
Sans parler des virus ou résidus de virus, indésirables, mais présents par le fait même du procédé de fabrication
Et TF1 ne montre que la préparation des vaccins à partir des œufs, pas ceux de Baxter, à partir de reins du singe vert
Les produits utilisés pour la préparation du vaccin et ses adjuvants sont notamment :
Du formol, nécrosant des cellules, classé en 2004 comme cancérigène certain.
Un détergent (!)
Du mercure, important poison, très toxique, principal pourvoyeur d'autisme.
Un ou des antibiotiques...
Du squalène , il est responsable de stérilité et de maladies auto-immunes, dont le syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative).
Mais TF1 a oublié l'aluminium, utilisé par certains des fabricants de ce vaccin là, et responsable de multiples troubles et maladies, dont l'Alzheimer.
Sans parler d'autres produits ou "additifs" possibles, sinon probables, injectés à l'occasion de cette "opération"...
Kiwi
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 2322

https://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Mar 7 Mai 2019 - 10:38

bonjour,

dernière décision d'un conseil d'état qui ne sert à rien et qui dans ce domaine(la santé) est incompétent et probablement payé par les labos:

"Pour le Conseil d’Etat, l’aluminium vaccinal n’est pas dangereux pour la santé de bébé !

Chère amie, cher ami,

C’était prévu, hélas.

Le Conseil d’Etat a suivi les recommandations du rapporteur, Monsieur Rémi Decout-Paolini.

Vous trouverez la décision ici.

Le Conseil d’Etat reconnaît qu’il existe des travaux sur l’aluminium et notamment ceux :
• du Pr Romain Gherardi (France) ;
• du Pr Yehuda Shoenfeld (Israël) ;
• du Pr Chris Exley (Royaume Uni).
Mais ces travaux n’ayant pas été repris par les Académies de Médecine et de Pharmacie, le Conseil d’Etat estime que ces études scientifiques ne suffisent pas à caractériser le danger de l’aluminium.

La haute institution s’appuie sur une position institutionnelle plutôt que scientifique. Car ce n’est pas l’Académie de Médecine en elle-même qui mène les études. Et lorsqu’elle se positionne sur une controverse scientifique, elle ne le fait qu’après de longues années de tergiversation.

C’est donc une décision politique.

Peut-être vient-elle du fait que les industriels n’auraient, à l’heure actuelle, pas le choix.

Ce n’est pas l’avis de tous les scientifiques. Mais c’est l’explication qu’avance le Dr Michel de Lorgeril dans son dernier livre sur la toxicité des vaccins (1) :
“Les industriels n’ont pas d’alternative - techniquement et pour le moment - à l’aluminium. Ils en sont prisonniers ; ce qui perpétue la controverse.”

A la question de savoir si le phosphate de calcium pourrait remplacer avantageusement l’aluminium, le scientifique ajoute :
“Peut-être, mais dans ce cas il faudrait tout recommencer à zéro, refaire toutes les études avec cet adjuvant et obtenir de nouvelles autorisations sur le marché (AMM) pour chacun des vaccins qui contient aujourd’hui de l’aluminium. Au minimum 10 ans de travail, avec l’aveu (implicite) que l’aluminium vaccinal était toxique ; et donc immédiatement que toutes les plaintes étaient justifiées, que les victimes devaient être reconnues et sans doute indemnisées.”

Plus loin dans son livre, Michel de Lorgeril évoque 22 études d’une équipe taïwanaise publiées en juillet 2018 démontrant la nocivité de l’aluminium dans les vaccins contre le virus grippal H5N1 (2).

En clair et toujours selon Michel de Lorgeril, même si les chercheurs sont souvent réticents à l’idée de trouver des problèmes de toxicité avec l’aluminium parce que cela est très mal vu de l’industrie pharmaceutique, ils sont régulièrement obligés de se résoudre à l’évidence : l’aluminium est très toxique et sa présence dans les vaccins est inquiétante.

Et maintenant ?

Ni le Conseil d’Etat, ni l’Académie de médecine, ni le gouvernement ne peuvent empêcher l’aluminium d’être toxique.

Il y aura donc, hélas, d’autres victimes de la vaccination obligatoire à cause de l’aluminium.

Les victimes s’en plaindront nécessairement. Il y aura des procès. Et, au fil du temps, la chape de plomb finira par sauter.

Notre action aura permis deux choses :
• de mettre en évidence le problème de l’aluminium dans les vaccins, qui jusque-là avait été totalement passé sous silence ;
• de permettre aux victimes de la vaccination d’identifier une des sources possibles de leur mauvaise réaction au vaccin - si l’aluminium est en cause, il faut que le bébé ou la personne concernée boive de l’eau avec du silicium, ce qui peut drainer l’aluminium. Il s’agit d’un conseil du Pr Chris Exley.
• d’obliger la justice administrative à se positionner sur le sujet.
Les Conseillers d’Etat ont été mis face à leur conscience.

Certains diront qu’ils ont choisi de défendre l’industrie pharmaceutique.

D’autres qu’ils défendent les vaccins dont une partie d’entre eux ont besoin d’un adjuvant pour fonctionner. Ceux-là trouveront que changer d’adjuvant est trop compliqué.

Si vous regardez bien l’arrêt du Conseil d’Etat, vous verrez que les Conseillers d’Etat se sont ménagé une porte de sortie. Ils ont protégé leur conscience.

Au paragraphe 11 de la décision, ils disent :
“Il appartient au Ministre de la santé, chargé par la loi d’élaborer la politique de vaccination, de veiller (...) au maintien d’un haut degré d’expertise publique et à la poursuite des recherches et études susceptibles d’améliorer la connaissance de la cinétique et des effets des adjuvants aluminiques ainsi que des possibilités de recours à d’autres adjuvants.”

Vous me direz que ce ne sont là que des miettes.

A cette affirmation du Conseil d’Etat qui semble renvoyer la balle au Ministre de la santé, j’aurais préféré que soient requises des études indépendantes sur l’aluminium, évidemment.

Là, c’est un vœu pieux.

Il n’empêche, les conseillers ne sont pas si sûrs d’eux.

Et inévitablement, l’aluminium, s’il est aussi nocif que de nombreux scientifiques le craignent, fera son retour dans le débat public sur les vaccins et la santé des populations.

Mais d’ici là, quel temps perdu !

Naturellement vôtre, "


Augustin de Livois

source : INSTITUT POUR LA PROTECTION DE LA SANTE NATURELLE

bonne journée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Confucius le Mar 7 Mai 2019 - 17:24

Tous mes contradicteurs dits "sceptiques" sur les sites appropriés n'on jamais été en mesure de fournir la référence d'une étude sérieuse sur la toxicité de l'aluminium.
Même si elle existait, il faut savoir que les études - à ma connaissance - portent sur une durée très courte de l'ordre de un maximum deux mois. Les effets à long terme et l'effet de cumul n'intéressent pas le corps médical.
Encore moins lorsqu'on étudie les effets du sel d'aluminium absorbé par l'alimentation en comparaison avec a substance injectée dans les muscles.

Ensuite le taux de toxicité est déterminée par une dose périodique qu'on est censée supporter sans tomber présenter des symptômes d'intoxication immédiatement après. Le tout dans l'esprit "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"

Déconcertant... DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 3949295578 DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 2920978007 DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 1813142554
Confucius
Confucius
Modérateur
Modérateur

Messages : 479

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par l'angevin le Mar 7 Mai 2019 - 17:42

bonjour,

qu'appelle t on une étude sérieuse?
des constatations sérieuses et objectives existent mais on se fout des constatations; et au nom de la soit-disant science on oublie les constatations et on tue ou on rend handicapé de nombreuses personnes; c'est cela notre société.
c'est trés triste.

bonne soirée
l'angevin
l'angevin

Messages : 298
Age : 62
Localisation : sur les bords de la Maine

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Kiwi le Mer 8 Mai 2019 - 22:14

Confucius et L’Angevin

Si je peux apporter mon témoignage au sujet de l’aluminium, j’ai moi même contracté une maladie orpheline à cause du vaccin de l’hepatite B dont nous sommes beaucoup à avoir ete obligés de le faire lors de la grosse vague de vaccination qui a eu lieu en 93/94. Ce fameux vaccin contient un taux d’aluminium 70% superieur aux normes Europeennes

C’est lorsque ma docteur m’as fait faire un dosage d’aluminium dans un laboratoire specialisé ( qui suit un rigoureux protocole pour que le prélevement ne soit pas faussé par la manipulation de materiel medical qui en contiennent) qu’on a découvert que j’avais effectivement une intoxication a l’aluminium et que cela ne pouvait venir que de ce fameux vaccin.

Ensuite je suis aller dans un service specialisé d’un hopital de la region parisienne ou un grand professeur ( Pr Gherardi ) connu du corps medical pour avoir oser dénoncer que l’intoxication de l’aluminium par certains vaccins etait  la cause de certaines maladies comme la Sclérose en plaques, Fibromyalgie, Myofasciite à Macrophages etc..

Il a lui même confirmé par d’autres examens fait sur place que l’intoxication que j’avais etait effective. J’ai ensuite suivi hors circuit medical un long traitement de detoxination. Il s’agissait de chelation par l’utilisation de plusieurs produits et plantes connus pour leur action sur ce metal qui est trés difficile à evacuer de l’organisme.

Il n’y a donc aucun doute sur la toxicité de l’aluminium dans les vaccins. Dailleurs plusieurs procés ont déja ete gagnés par des patients qui ont reussis à prouver, qu’ils etait bien tombés gravement malade suite à des vaccinations et à cause des produits et molecules que contiennent ces fameux vaccins.. dont particulierement celui de l’hepatite B.

Bonne soirée à vous
Kiwi
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 2322

https://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Kiwi le Mer 8 Mai 2019 - 22:27

Historique de l’implication de l’aluminium
dans la Myofasciite à Macrophages (et d’autres maladies)


 Mai 1993 : Docteur Michelle COQUET Neuropathologiste observe le premier cas Français. Une biopsie musculaire pratiquée chez une femme suspectée de polymyosite montre des lésions jamais publiées en pathologie musculaire. Une première publication américaine antérieure avait déjà observé cet aspect histologique particulier (1982. MRACK).

 Décembre 93 : Ce cas est présenté à la Société scientifique Française de Neuropathologie à Paris. Personne n’avait vu de telles lésions.

1994 : Professeur Romain GHERARDI, chef du service d'histologie de l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne). Groupe d'Etude et de Recherche sur le Muscle et le Nerf (GERMEN) observe un deuxième cas.

 1995 : 2 nouveaux cas (Bordeaux et Créteil).

 1996 : Réunion sous l’égide de l’Association Française des Myopathies des médecins ayant observés des cas identiques : Fardeau (Institut de Myologie), Coquet (CHU Bordeaux) Ghérardi (CHU Créteil), Pellissier (CHU Marseille), Mussini (CHU Nantes) : tous les cas montrent les mêmes lésions histologiques (amas de macrophages dans fascia et muscle contigu) et ultrastructurales (inclusions en aiguilles dans les macrophages).

Un tableau clinique commun se dégage des observations : douleurs musculaires et articulaires, fatigue intense.

 On ne connaît pas la nature des inclusions observées en microscopie électronique. A la demande de l’Association Française des Myopathies, un groupe de travail est créé par le PrPatrick Chérin, clinicien en médecine interne à la Pitié-Salpétrière, dénommé GERMMAD (Groupe de Recherche sur les Maladies Musculaires Acquises et Dysimmunitaires), qui en assure la présidence.

 Ce groupe de recherche associe des cliniciens, des histologistes et des immunologistes. Compte tenu de l’apparition de nouveaux cas, une réunion du GERMMAD se tient à Paris, spécifiquement dédiée à cette nouvelle myopathie. Le nom descriptif de 'myofasciite à macrophages' est proposé et accepté par le groupe.

 1998 : Parution de l’article du ' Lancet '. A l’époque on ne connaissait toujours pas la nature des inclusions, on pensait qu’il pouvait s’agir d’une nouvelle maladie d’origine virale, bactérienne ou toxique.

 La nature des inclusions macrophagiques est trouvée par Philippe Moretto du CNRS à Bordeaux, grâce à une technique mise au point par lui au centre de recherche nucléaire de Bordeaux-Gradignan : c’est de l’aluminium.

 . Les dosages d’aluminium dans le sang et les urines sont normaux (Pr Patrick Chérin, Pitié-Salpétrière), évoquant une intoxication locale

 . Romain Ghérardi (CHU Créteil) pense que cet aluminium est d’origine vaccinale

  . Jérôme Authier (CHU Créteil), reproduit les lésions de la Myofasciite à Macrophages chez le rat en injectant du vaccin contre l’hépatite B.

 Septembre 1999 : Réunion à l’OMS à Genève : Membres du GERMMAD : le Président Pr Patrick CHERIN, Hôpital Salpétrière , le Pr Ghérardi et le Dr Coquet, ainsi que des représentants de l’Institut de Veille Sanitaire (Malfait Levy-Bruhl) étaient présents, ainsi que les représentants de nombreux pays(USA, Afrique du Sud, Inde, Angleterre, Allemagne, Suisse) et les représentants des 2 laboratoires fabriquant les vaccins : Pasteur-Mérieux et MSD (Marck Sharp & Dahme).

 Juin 2000 : Deuxième réunion à l’OMS avec la même équipe. Le PrPatrick CHÉRIN présente ses résultats sur les scintigraphies au GALLIUM dans la Myofasciite à Macrophages, au cours d'une étude comparative.

 Le Pr Romain Ghérardi émet l’hypothèse d’une analogie entre Myofascite à Macrophages et certains syndromes de la guerre du golfe qui pourraient être dus à l’aluminium des vaccins.

 2001 : Publication dans THE BRITISH JOURNAL BRAIN avec les conclusions de tous les travaux de recherche des centres de Neuropathologie de Créteil et Bordeaux et de l’Institut de Myologie de la Salpetrière. La publication démontre la présence d’aluminium, son origine vaccinale, la reproduction des lésions chez le rat et les relations avec la clinique.

 2002 : Mise en place d’une étude épidémiologique exploratoire de la Myofasciite à Macrophages financée par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé. (enquête en cours en juin 2002).

 Depuis son apparition, environ 350 cas ont été colligés en France. Cette description rapportait l'apparition d'une nouvelle myopathie inflammatoire, enregistrée avec une incidence croissante dans les principaux centres de myopathologie français et dénommée myofasciite à macrophages (MMF).
Kiwi
Kiwi
Administratrice
Administratrice

Messages : 2322

https://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?  - Page 4 Empty Re: DOSSIER: Vaccination obligatoire, quels dangers?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum