Les dégâts causés par les mauvais aliments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dégâts causés par les mauvais aliments

Message par NaturAdmin le Dim 30 Aoû 2015 - 23:25



LES DÉGÂTS CAUSES PAR LES MAUVAIS ALIMENTS
Par Arnold Ehret


•Les viandes sont toujours en état de décomposition. Elles engendrent dans le corps des poisons cadavériques, de
l'acide urique et du mucus.

•Les graisses sont les pires. Aucun animal ne mange de graisse. Le beurre lui-même n'est guère assimilable par le corps.

•Les oeufs sont pires encore que les viandes. Non seulement ils sont beaucoup trop riches en protéines, mais leur substance est plus collante que celle des viandes. Ils provoquent une constipation bien pire que le régime carné. Les oeufs durs sont moins nuisibles, parce que leurs propriétés adhésives sont diminuées. Le blanc d'oeuf forme une colle excellente.

•Le lait forme aussi une bonne colle. Le lait de vache est beaucoup trop riche pour les enfants et pour les adultes.Un estomac d'enfant ne peut pas digérer les mêmes aliments qu'un estomac de veau. Si l'on est obligé de prendre du lait, il faut le couper d'eau au moins par moitié et y ajouter un peu de sucre de lait. Le lait caillé est moins nuisible : il est un peu laxatif, et sa propriété collante a disparu. Le fromage à la crème avec des compotes n'est pas mauvais pour un régime de transition. Tous les autres fromages sont très acides et engendrent du mucus.

Toutes les graisses forment des acides, même les graisses végétales. Le corps ne les assimile pas. Tant que son « miroir magique » lui révèle la présence de mucus, il est possible que le patient ait de l'appétit pour les graisses. Ensuite ce besoin disparaît. Les graisses obturent les capillaires et ne réparent pas l'organisme faute d'être
assimilées.

•Les céréales et toutes les farines produisent du mucus et des acides. Les farines blanches sont les pires parce
qu'elles forment la meilleure colle de pâte. Le pain complet et le pain de seigle sont moins nocifs. Quand le pain est bien cuit ou grillé il est aussi beaucoup moins nocif. Les céréales crues et grillées balaient le mucus
jusqu'à un certain point. Mais elles contiennent des excitants considérés à tort comme possédant une valeur
alimentaire. L'absorption des pâtisseries est une absurdité.

•Le riz est un des plus grands générateurs de mucus et forme une colle de pâte extraordinaire. Parmi les mangeurs excessifs de riz , Ehret a souvent observé l'apparition de furoncles ou d'anthrax graves. Le jus de citron en particulier neutralise activement les propriétés collantes du mucus.

•Les pommes de terre sont moins nuisibles que les autres farineux, parce qu'elles contiennent davantage de sels
minéraux et qu'elles ne forment pas une bonne colle de pâte.

•Aliments civilisés
Tous les aliments qui viennent d'être décrits demandent à être préparés d'une manière ou d'une autre pour être
mangeables. Sans préparation spéciale, ils n'ont pas grand goût. Cependant, une fois préparés, on dit qu'ils sont bons à manger, qu'ils ont un goût exquis, fin, etc.. Si jamais les tissus du corps sont complètement nettoyés, et qu'en conséquence la langue ne puisse plus devenir
blanche, si l'on n'a plus jamais besoin d'un mouchoir parce que le nez est complètement débarrasse de ses
mucosités, on perd tout appétit pour ces aliments (pour ces excitants devrions-nous dire) et en particulier pour le sel de table. On ne peut même plus les supporter : on leur trouve le goût amer et une mauvaise odeur.

Mais les organes des sens, comme le reste du corps, sont en général imprégnés de déchets et de mucus purulent, au point qu'ils sont dans un état pathologique et qu'ils ne font pas reculer leur possesseur devant une nourriture à moitié pourrie. Bien souvent, les mangeurs de viande hument avec plaisir l'odeur du gibier faisandé et n'apprécient pas l'odeur merveilleuse d'une banane mûre.

Il est paradoxal mais juste d'affirmer que les civilisés meurent de dénutrition tout en absorbant dix fois trop d'aliments nuisibles et en se suralimentant de toutes les manières. L'estomac est tombant, dilaté et proéminent, ce qui dérègle le
fonctionnement des autres organes. Les glandes et les pores de ses parois sont obstrués. Les parois elles-mêmes
ont perdu leur élasticité, de même que celles des intestins, pour lesquelles l'élasticité est cependant une qualité
essentielle. L'abdomen devient un sac démesurément grossi, rempli d'organes aqueux, graisseux et détraqués.

Plus de la moitié des aliments que comporte la civilisation passent à travers ces organes sans y être assimilés et y fermentent à un degré inconnu dans le règne animal. C'est cela qu'on appelle la digestion. Malheureusement, on a beau procéder de toutes les façons aux démonstrations les plus claires de ce qui précède, on n arrive pas à convaincre ceux qui n'ont pas du premier coup l'intuition de la vérité.


Presque toutes les maladies, quelle que soit leur appellation médicale, résultent de constipations, d'obstructions du système tissulaire du corps humain. Tout symptôme spécial résulte donc d'une constipation locale extraordinaire due à une accumulation plus grande de déchets à cet endroit.
Les points d'accumulation spéciaux sont la langue, l'estomac, et plus particulièrement le tube digestif tout entier. L'existence de ces dépôts est la cause profonde de la constipation intestinale. En moyenne, tout le monde a continuellement dans les intestins au moins 5 livres de matières non éliminées qui empoisonnent le courant sanguin et le corps tout entier. Toute personne malade a, depuis l'enfance, le corps plus ou moins encombré de mucus provenant de substances alimentaires artificielles non digérées, non éliminées.

La moyenne des gens n'a pas la moindre idée des processus d'élimination des déchets du corps, du temps que ces processus demandent, de la manière et de la fréquence selon lesquelles le régime doit être changé, ni de ce que signifie l'expulsion des formidables quantités de déchets accumulés dans le corps pendant toute la vie.

La maladie est un effort du corps pour éliminer les déchets, le mucus et les toxines. Ce n'est pas la maladie,
c'est le corps qu'il faut guérir. Il faut le nettoyer, le libérer des déchets, des matières étrangères, du mucus et des
toxines qui y sont accumulés depuis l'enfance. On ne peut pas acheter la santé dans une bouteille. On ne peut pas guérir un corps, c'est-à-dire purifier un système, en quelques jours. Il faut compenser le mal qui lui a été fait pendant toute la vie.

Ce n’est ni une cure ni un remède. C’est une régénération continue, un nettoyage complet, fondée sur le fait que les encombrements organiques sont à la base de toutes les maladies et constituent les causes les plus évidentes d'une vitalité diminuée, d'une santé insuffisante, d'un manque de forces et d'endurance et de toute imperfection dans la santé.

Le mécanisme humain comporte un système tubulaire élastique. Or la nourriture « civilisée » n'est jamais
entièrement digérée, et les déchets correspondants ne sont jamais complètement éliminés. Le système tout entier est progressivement constipé, spécialement à l'endroit des symptômes maladifs et dans le tube digestif. Telle est la base
de presque toutes les maladies
avatar
NaturAdmin
Administratrice
Administratrice

Messages : 365

http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum